16 décembre 2010 : le choix de Christine P


la_mise_a_mort_du_travail[1]Il s’agit d’une série documentaire française de 3 films d’1 heure, qui interroge les valeurs du travail aujourd’hui.

Le réalisateur, Jean-Robert Viallet, a filmé pendant plus de 2 ans 1/2 dans différentes entreprises, auprès des inspecteurs et médecins du travail, au tribunal des Prudhommes. Il a aussi recueilli la parole de salariés, de sociologues, psychanalystes, etc.

Paroles de victimes, mais aussi de bourreaux… Renonciations, acceptations, résistances et révoltes… Mise au jour de mécanismes de manipulation, de mode de management plus que douteux, de procédés sauvages d’exclusion des salariés, de mise en cause des solidarités dans les équipes de travail.

Au bout du compte, une déconstruction savamment orchestrée de la personne pour toujours plus de profit.

Un film coup de poing qui vous laisse sonné mais combatif.

 C’est La Direction de la lecture publique qui avait  organisé la projection de la 1ère partie, intitulée « La destruction » , projection suivie d’une rencontre animée entre le réalisateur et les 150 personnes présentes à Fussy.

La mise à mort du travail de Jean-Robert Viallet


A propos de Dominique Laganne

Il y a longtemps de cela, je suis tombée dans les livres quand j'étais petite, et l'amour de la lecture ne m'a plus quittée depuis. Après des études d'espagnol, j'ai débuté en section jeunesse à la médiathèque de Fontenay sous Bois, obtenu le défunt CAFB et ai exercé pendant cinq ans au sein d'une équipe dont je garde un très bon souvenir. Puis, changement de cap, naissance de mes jumeaux, départ pour le Berry et interruption momentanée de carrière... Actuellement, je suis en poste à la Direction de la Lecture Publique, en tant qu'assistante qualifiée responsable des animations. Conseils au bibliothèques du réseau, acquisitions, tournées de bibliobus, travail autour des expositions et animation de stages de formation , mes missions sont diverses et variées et s'inscrivent dans le cadre d'un travail d'équipe en pleine évolution...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 4