animation correspondance à la bibliothèque de St Eloy


Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

et si on s’écrivait…. de 7 à 107 ans

Du plaisir de lire au plaisir d’écrire, le pas a été franchi ce jour-là dans une ambiance détendue.

Mais où est donc passé le père Jules?

Cette question, posée à une douzaine de personnes de 7 à 77 ans, fut le point de départ de l’atelier d’écriture qui a eu lieu le 20 Juin à la bibliothèque de Saint Eloy.

en plein effort

en plein effort

Les protagonistes; le garde champètre, la femme de Jules, le maire du village, le facteur, la commère (oui elle existe), la jeune fille toujours sur la place, etc…..tirés au sort, chacun(e) est entré dans la peau de son personnage.
Après rédaction, les lettres; pleines d’indices, de suppositions ont été lues,à haute voix, par leurs auteurs.
A l’issue de cette lecture, chaque destinataire a répondu à son correspondant, mais chut secret…..vous voulez savoir la suite?
On en reparlera lors de la visite d’Elisabeth Brami, le 16 Octobre à 18h à la bibliothèque de Saint Eloy de Gy.
Les réponses seront alors dévoilées et lues
inter-génération

inter-génération


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires sur “animation correspondance à la bibliothèque de St Eloy

  • Michèle

    Oh c’est super et cela rappelle quelque chose…un stage d’invention d’écriture!
    Quelle belle idée , je viens voir le résultat le 16 octobre!
    Bonnes vacances et bonne correspondance ^^

  • Christine L.

    Voici l’animation correspondance lancée en avant première à Saint-Eloy. Et bien sûr cette animation nous laisse présager de la suite et nous sommes impatients de découvrir ces lettres. Donc rendez-vous est pris en octobre.

  • Marie-Jeanne Chambrion

    Voilà qui commence bien ! Et qui me rappelle la journée folle d’animation d’atelier d’écriture avec Christine Deroin…
    J’attends moi aussi avec impatience le 16 octobre, … enfin en profitant quand même des vacances pour lire quelques correspondances célèbres !