Et puis ça fait bête d’être triste en maillot de bain. Amandine Dhée


Maillot_de_bain

Jeune adulte devenue écrivaine, la narratrice s’interroge sur l’histoire qui l’a façonnée avec laquelle elle doit encore composer aujourd’hui. Elle se remémore les épisodes marquants de sa vie.
Souvent bref, les chapitres s’enchaînent avec la force évocatrice d’un Haïku. Quelques mots suffisent à Amandine Dhée pour installer le décor et la complexité des sentiments.

« Je viens d’un pays où les hommes se taisent et les femmes pleurent. Où les hommes gèrent et les femmes tombent. Je l’encombre un peu, à lui rappeler (…)Et moi qui voudrais qu’il prenne soin des mots, les soupèse, les polisse avant de me les tendre délicatement… »

J’ai eu beaucoup de plaisir à lire certains chapitres à haute voix.

Éditions La Contre Allée. 2013


A propos de Isabelle Jacob

En surfant sur "Cher Média", mes souvenirs de mes premières anneés en bibliothèque, me reviennent en mémoire. Cela commence en 1985. Le prêt est manuel, les doigts sont tachés d'encre, les petites fiches sont cartonnées et tapées à la machine, puis classées dans les fichiers en bois... et tant d'autres choses ! Puis la grande aventure : l' informatisation de la bibliothèque avant que celle-ci devienne une médiathèque sur 3 étages ; Ah les cartons, les plans, l'organisation ! Quelle évolution, que de changements ! Mais, mais...Ce qui ne change pas, c'est la richesse intellectuelle et humaine que nous apporte chaque jour notre métier de bibliothécaire. Créer, innover, découvrir, partager sont pour moi de véritables motivations. Alors, faisons vivre les bibliothèques, rendons-les conviviales et chaleureuses. Donnons à tous, petits et grands, jeunes et moins jeunes l'envie de venir nous voir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

71 + = 79