Mois du film documentaire 2013 : deux films, deux lieux, un seul et même thème


Cette année, c’est l’animation coordonnée  par la Direction de la Lecture Publique « L’éloge du théâtre »  qui est le fil conducteur des projections organisées dans le cadre du Mois du film documentaire.

Sans titre

Au programme, projection de « Le grand retournement » réalisé par Gérard Mordillat, inspirée de la pièce de théâtre écrite par Frédéric Lordon . S’il s’agit d’une fiction qui reste fidèle au théâtre par la forme, puisque déclamée en alexandrins, ce film n’en reste pas moins proche du documentaire de part les thèmes abordés.

Synopsis

C’est la crise, la bourse dégringole, les banques sont au bord de la faillite, le crédit est mort, l’économie se meurt… Pour sauver leurs mises les banquiers font appel à l’État. L’État haï est soudain le sauveur ! Les citoyens paieront pour que le système perdure, que les riches restent riches, les pauvres pauvres. Adaptée de la pièce de Frédéric Lordon cette histoire d’aujourd’hui se raconte en alexandrins classiques.  C’est tragique comme du Racine, comique comme du Molière…


Nous vous aurons le plaisir de vous retrouver pour cette découverte

Jeudi 14 novembre 2013

à 20 heures

à la salle des fêtes de Foëcy

A l’issue de la projection, un moment d’échanges vous sera proposé.

Sans titre(1)

Le second film projeté sera « La mort de Danton  » de Alice Diop. Nous suivrons les pas de Steve, jeune de banlieue au parcours atypique puisque suite à sa rencontre avec le théâtre, il décide de changer de vie.

Synopsis

Steve a 25 ans, la dégaine d’un « loulou des quartiers » ceux-là même qui alimentent les faits-divers sur la violence des banlieues. Il faut dire que « petite racaille », il l’était encore il y a quelques mois. Avec ses potes, compagnons d’infortunes, il « tenait les barres » de sa cage d’escalier, rêvant d’une vie meilleure entre les vapeurs des joints qu’ils se partageaient entre amis.

En septembre 2008, il décide subitement de changer de vie. À l’insu de ses copains du quartier, il entame une formation d’acteur au cours Simon, une école de théâtre parmi les plus prestigieuses en France.

Depuis, Steve embarque chaque jour dans son RER B. Depuis la station d’Aulnay il rejoint Paris et l’univers doré des enfants bien nés. Bien plus qu’un voyage social c’est un parcours initiatique qu’il entame dès lors, en tentant de faire de ce rêve d’acteur une entreprise de reconstruction.

Ce film suit Steve à ce tournant de sa vie et tente de raconter sa difficile métamorphose.


Pour cette projection, nous serons accompagnés de Steve qui partagera avec nous les moments forts de sa « métamorphose ».

Nous vous invitons à nous rejoindre

Mardi 19 novembre 2013

à 20 heures

à la salle des fêtes de Blancafort

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 3 =