Mr Gwyn. Alessandro Baricco. Edition Gallimard 2014.



Monsieur Gwyn est un personnage vraiment énigmatique.
Auteur reconnu, il annonce brutalement dans la presse 52 choses qu’il ne fera plus. Dans cette étrange liste, Jasper Gwyn dit qu’il a décidé qu’il ne publierait plus jamais de roman.

Mais Monsieur Gwyn, ne sait pas encore que l’écriture l’habite et qu’y renoncer serait se perdre. Alors commence une errance étrange à travers la ville, à travers lui même, folie détresse, mélancolie, liberté.
Il n’a pas les réponses et ne les trouve pas.

Mais un jour salutaire, Monsieur Gwyn entre dans une galerie d’art ou sont affichés des portraits, jour de révélation ou il décide lui aussi de devenir portraitiste, non pas en peinture
mais par l’écriture.

Il crée un atelier, pour recevoir ses modéles, qu’il observe longuement, silencieusement, pendant une pèriode plus ou moins longue.
Cette partie du texte est particulièrement dense, il m’en reste des images prècises, totalement originale, singuliere cette transposition du copiste peintre en copiste littéraire.

A la fois questionnement sur l’écriture, le portrait, la vérité, Baricco nous emporte dans des passages poètiques ou l’on frôle la folie ou la réalité mouvante questionne, et puis un jour Monsieur Gwyn disparait ….à suivre.
BARICCO

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 8