Etats-Unis


Goodbye Yellow Brick Road… 70ème anniversaire d’un film merveilleux 2

1939-2009 : la comédie musicale « Le Magicien d’Oz » – « The Wizard of Oz » fête allègrement ses 70 ans et n’a pas pris une ride, c’est toujours un ravissement pour les petits et grands…


Ados et cinéma, fin (« Juno » de Jason Reitman)

Le meilleur pour la fin : « Juno » (2007), film indépendant du cinéma américain, du jeune réalisateur Jason Reitman, dans l’esprit du cultissime « Little Miss Sunshine » déjà cité ici…

juno-poster2-big

Juno McGuff, 16 ans (jouée par la formidable Ellen Page, un nom à retenir pour ces prochaines années…), est une jeune fille qui n’a pas la langue dans sa poche mais qui, sous ses airs de dure, se cherche comme toutes les adolescentes de son âge. Alors que la plupart de ses copines de lycée passent leur temps sur Internet ou au centre commercial, Juno ne fait rien comme les autres. C’est ainsi qu’un jour où elle s’ennuie, elle couche avec Bleeker, garçon aussi charmant que peu prétentieux.

Mais quand elle tombe enceinte accidentellement, elle décide de trouver le couple de parents adoptifs idéal qui pourra s’occuper de son bébé. Avec l’aide de sa meilleure amie Leah, elle repère dans les petites annonces du journal local Mark et Vanessa Loring qui rêvent d’adopter leur premier enfant. Soutenue par sa famille, Juno fait la connaissance des Loring. Tandis que le terme de sa grossesse approche, Juno va devoir faire preuve de maturité et de courage…

Une excellente comédie dramatique à but ludique et éducatif à la fois (mais à déconseiller aux moins de 10 ans tout de même), avec des dialogues percutants et drôles (en V.O. sous-titrée de préférence), qui parlera à tous les ados, de quelque milieu qu’ils soient… Le générique de début est par ailleurs très original, mélangeant images du film et images d’animation, sur fonds de mélodie folk à l’américaine, sans oublier la bande-son en général.

Plus d’infos sur le film ici


Chant d’amour pour le Midwest 5

Voici un roman éblouissant, dans la lignée de ceux de Jim Harrison et de « l’Ecole du Montana » (bien qu’il n’en fasse pas à proprement parler partie) vantant les grands espaces américains : « Le Chant des plaines » de l’écrivain états-unien Kent Haruf (Robert Laffont, 2001, collection « Pavillons »).


Perle du polar historique et littéraire (« Le Cercle de Dante »)

Coup de coeur pour l’écrivain américain Matthew Pearl et son roman policier dans la lignée ésotérique – en bien mieux ! – du « Da Vinci Code ». Son « Cercle de Dante » / « The Dante Club » est un grand livre-hommage au poète italien du Moyen-Age, connu pour sa description en vers de « l’Enfer » […]


Découvrez l’écrivain new-yorkais Paul Auster (aux éditions Actes Sud)

A l’occasion de la publication en France de son dernier roman « Seul dans le noir » / « Man In The Dark » en ce mois de janvier, j’en profiterais pour faire éventuellement découvrir et partager un de mes écrivains favoris : Paul Auster