The Name en bref…


Jusqu’à présent, ce sont surtout des groupes rock qui ont répondu à nos questions. Bien évidemment, tous les genres et courants sont présents sur le festival.

The Name représentait la Picardie dans la catégorie Découvertes – Musiques urbaines et musiques électroniques. Ce groupe est avant tout un duo batterie-claviers doué d’une grande imagination pour brasser, mixer les musiques électroniques de tous horizons.

D’aucun ne s’y sont pas trompés puisque The Name a composé une grande partie des génériques de la série Bref .

1-b

Rien ne vaut les questions directes pour comprendre un univers. …

Depuis quand le groupe existe-t-il ?

Le groupe existe depuis 2008. Nous avons monté le projet à l’occasion de la 3ème nuit blanche d’Amiens.

Quels sont vos parcours musicaux respectifs ?

Depuis 10 ans, ils sont assez proches car nous avons évolué ensemble dans un groupe de jazz-funk façon Herbie Hancock période headhunters, brecker brothers, etc. Sur les débuts de nos aventures musicales, Jocelyn a évolué dans un parcours plus classique et appris le jazz, les musiques improvisées comme le rock, la pop, la funk… David, de son côté, a un parcours plus autodidacte et a appris la musique dans l’impro et en jouant en groupe, dans des styles plus groove, funk… Nous avons tous les 2 évolué dans des groupes aux styles différents, du métal à la funk, au hip-hop, jusqu’à the name, avec notre passion commune pour la musique électronique et la scène Dancefloor.

Quelles sont vos influences directes (affirmées) et/ou indirectes(souvenirs,….) ?

On aime énormément de choses, de Radiohead à Daft punk en passant par The rapture, ou des groupes plus actuels comme Metronomy, Little dragon, etc. Dans notre style, nous sommes pas mal influencés par des artistes comme Bot’ox, Siriusmo, Arnaud Rebotini ou encore Zombi (et aussi Zombie Zombie !!)

Qui compose ?

Il n’y a aucune règle à ce niveau. Nous sommes tous les 2 autant impliqués dans le processus créatif, même si il y a forcement quelques habitudes dans le travail liées à nos instruments respectifs… Mais même à ce niveau, David va autant être amené à créer des beats que Jocelyn des lignes de basse ou des arpegiatteurs…

Avez-vous des thèmes favoris ou récurrents ?

Le cinéma bien sur. Notre album, « Numbers and facts », qui sort le 25 juin, est sur une thématique plus sombre que ce que les gens ont pu connaître. On tente d’y raconter l’histoire de personnages obscurs et abîmés, à la façon d’un vieux thriller, ou d’un film de genre.

Et à l’opposé, dans nos titres pour bref, on invente toujours des histoires improbables, des associations d’idées stupides…

Comment définiriez-vous votre style musical précisément ?

C’est Electro, sans équivoque, liée, en live, à une batterie disco et une énergie presque rock.

Pourquoi avoir choisi comme nom « The name » ?

Ce nom est venu assez naturellement, dans la recherche d’un nom simple et fédérateur. À l’époque de la création, le projet était imaginé comme quelque chose d’éphémère et a finalement perduré dans le temps.

Pouvez-vous nous raconter l’aventure « Bref » ?

Nous avons été présentés aux créateurs de la série qui ont tout de suite accroché à notre musique, qui collait parfaitement au côté rythmé façon « stop & go » de la série. Ils ont commencé par utiliser un titre de notre 1er ep, « kidding », et rapidement, nous avons commencé à créer des morceaux pour les épisodes. Depuis, nous avons du composer plus de 80 morceaux pour bref. L’équipe est géniale, très créative et nous soutient depuis le début, c’est une très belle aventure.

Que représente un passage au Printemps de Bourges pour vous ?

L’aboutissement de beaucoup de choses, et la reconnaissance de notre travail. La participation au printemps est très importante pour un groupe en développement comme nous. Cela a grandement participé au processus de professionnalisation, et nous aide aujourd’hui à être très bien entourés, avec notre tourneur, notre attachée de presse, notre manager, et tout le reste des partenaires qui nous entourent et qui font un super travail.

Quels sont vos projets ?

Tourner a fond !! Continuer à composer, rester productifs et continuer à faire plus de collaborations comme nous avons toujours fait, avec nos amis Museum, We Are enfant Terrible, Léonard de Léonard ou encore About the Girl, Linda Lamb, José de Stuck in the Sound qui ont posé leur voix sur notre album. On adore travailler avec les gens qui nous inspirent, et découvrir de nouveaux horizons artistiques. Le projet est en constante évolution, et on espère que ça continuera comme ça longtemps !

Si on vous dit bibliothèque, qu’est-ce que cela évoque pour vous ?

Une source inépuisable de connaissance, de culture, des milliers d’histoires… Mais on se doit d’être honnêtes, nous ne sommes pas de grands lecteurs, on devrait lire plus !! On aura facilement tendance à aller trainer dans la médiathèque….

Un livre ou un auteur préféré ?

Philip K Dick ou « un tueur sur la route » de James Ellroy

Un cd ou un artiste préféré ?

Babylon by car de Bot’ox

Un film ou un réalisateur préféré ?

Très dur à dire !! Darren Aronofski ou bien sûr Kubrick, Carpenter et la SF des années 90 😉

Bref tout cela me rappelait une journée de tournage , la question clin d’oeil ne s’est pas fait attendre

Une petite dernière nous avons réalisé un Bref spécial bibliothécaire…. un avis ?

C’est chouette ! Bien vu. Pour toutes les parodies qu’il peut y avoir, celle là est bien faite 🙂

then

[soundcloud url= »http://api.soundcloud.com/playlists/1338563″ height= »200″ iframe= »true » /]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 74 = 81