16 décembre 2010 : le choix de Christine L. 1


visuel éditeur

visuel éditeur

En tête à tête, Christine L. a choisi de me faire partager le plaisir qu’elle a eut à découvrir ce livre, et j’espère réussir, dans les lignes qui suivent, à faire passer l’enthousiasme qui a été le sien au cours de cet échange .

Ce titre est représentatif d’un concept très intéressant, celui de la collection « Français d’ailleurs » des éditions Autrement, conçue au départ pour la jeunesse mais s’adressant aussi bien à des adultes qu’à des enfants. Collection réalisée avec la Cité nationale de l’histoire de l’immigration.

A travers une fiction, il s’agit de la présentation de différents peuples qui ont émigré en France : on retrouve ainsi l’histoire d’immigration des arméniens, des maliens, des marocains, et dans ce titre des portugais, tous peuples arrivés en France poussés par des motifs politiques et/ou économiques.

En 1974, à Champigny sur Marne, João a 11 ans, il vit au sein de la communauté portugaise, et nous raconte sa vie quotidienne. Dans son récit, présenté comme un journal où sont consignés les faits marquants de ses journées, c’est tout le parcours familial qui nous est donné en partage, les raisons du départ du père (fuite pour raison politique), son périple à travers les pyrénées, l’arrivée du reste de la famille. L’Histoire du portugal, passée et présente, affleure constamment du récit de l’enfant.

En fin d’ouvrage, un dossier permet d’approfondir les éléments historiques et culturels disséminés dans le récit.

Ces peuples, qui ont trouvé loin de chez eux un refuge provisoire ou plus long,  participent à notre histoire commune. Belle idée que celle de les rassembler dans une suite de récits qui incite à tous les découvrir. Car l’Histoire humaine, et celle de notre pays en particulier,  est faite d’une succession de mouvements de populations qui s’enrichissent les unes les autres.

João ou l’année des révolutions : du Portugal au Val-de-Marne
Valentine Goby et Philippe de Kemmeter, éditions Autrement (Français d’ailleurs), 2010

A propos de Kathie Durand

Venue au monde en été dans un pays d'ange, après quelques errances, j'ai découvert avec ravissement la vie bouillonnante - et cachée- des bibliothèques. Deux jours de bonheur dans la semaine à Villetaneuse puis Massy, avec des bibliothécaires qui portaient avec enthousiasme la Lecture Publique. Entrée sans plus attendre dans ma vie professionnelle, Aubervilliers, le 93, à la faveur de multiples remplacements de congés maternité qui se sont succédés aux petits oignons, trois petites filles vers lesquelles vont toute ma reconnaissance ! Merci à Evelyne Pieiller qui m'a fait confiance, "vous commencez mardi prochain", à Sylvie Solana qui m'a "mise sur le coup", et Frédérique Pinzan qui en plus de faire un bébé m'a obtenu une place au foyer de jeunes travailleurs - j'avais passé l'âge-. A l'époque j'ai rencontré Henri Michaux par la bibliothèque de la Maladrerie, laquelle porte son nom et le propage amoureusement en estampillant les livres à son nom à l'encre verte. Première rencontre. Quelques décennies plus tard retour dans le Cher c'est dans l'ordre des choses une fille s'installe près de chez ses parents répétait mon père depuis toujours ! Avec un petit, et oui, qu'il grandisse avec un grenier et des framboises à grignoter. Maman, et à la BDP, Bibliothèque Départementale de Prêt. Tout ce vert dans les yeux au cours des premières tournées bibliobus. Allouis, Sancergues, Crézancy-en-Sancerre, Pigny, Farges-en-Septaine et Savigny-en -Septaine, Lunery-Rozières, Méreau, c'est Aragon qui a fait swinger les noms des communes de France. Des centaines de documents déposés au fil des kilomètres, parfois choisis avec avidité par vous les "dépositaires", chargés de faire vivre le livre dans les bibliothèques municipales. Aujourd'hui s'ajoute, cette nouvelle aventure à partager et à écrire avec vous. Demain, le numérique changera peut-être notre vie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

46 − 38 =

Commentaire sur “16 décembre 2010 : le choix de Christine L.

  • Loubeyre

    Pour info dans les titres de cette collection, on trouve également un récit concernant les immigrés italiens et un concernant les immigrés polonais. Des récits qui évoquent des immigrations dont on ne parle plus aujourd’hui, mais qui sont une partie de l’histoire de notre société.