La Grange aux Verrières – Jean Mauret


Grange-NocturneSaint Hilaire en Lignières – La « Grange aux Verrières » propose depuis le mois de Affiche Exposition 2o11 mai 2011 une exposition des œuvres de deux des principaux maîtres verriers de France, Jean Mauret (vitraux de l’abbaye de Noirlac, cathédrales de Nevers, Blois, chapelle de la funéraria de Perpignan en collaboration avec des peintres – restaurations Monuments Historiques sur les vitraux des cathédrales de Bourges, Chartres, Lyon, Poitiers, La Rochelle…créations personnelles dans une centaine d’églises) et Jean Dominique Fleury (abbatiale de Conques, Notre Dame de l’Arche d’Alliance à Paris, Chapelle St Pierre à Palma de Majorque avec des peintres – restaurations sur les vitraux des cathédrales de Narbonne, Toulouse, Bordeaux, Rodez, église de la Madeleine à Albi … et nombreuses créations personnelles).

Jean Mauret et Jean-Dominique Fleury ont participé l’un et l’autre à la restauration et à la création de nombreux vitraux dans les plus beaux édifices religieux ou profanes de France. vitrail-grangeAttachés au respect de l’architecture dans laquelle ils sont appelés à travailler, les deux maîtres verriers plaident pour un vitrail dépouillé, considéré avant tout comme un vecteur de lumière.  » Le maître verrier est celui qui est désigné pour laisser cette empreinte de l’homme dans des lieux d’histoire. il reste quelque chose de sacré dans cet intermédiaire entre le lieu et l’histoire qui agit dans une espèce de rituel tenu secret dans l’obscurité des édifices anciens « , a pu écrire la critique d’art, écrivain et artiste Angélique Pinet à propos de l’œuvre de Jean-Dominique Fleury.

Jean Mauret a pour ambition dans ses expositions « d’offrir la démarche d’un artiste qui essaie de montrer l’invisible, les traces, les ajours d’un monde dont nous avons la nostalgie. Partage d’enthousiasme, de joies, de certitudes ; et aussi d’hésitations, de doutes, voire  de profonde solitude. « 

Deux conceptions affirmées de l’art du vitrail, de ses techniques et de ses matériaux, deux artistes qui ont consacré autant d’efforts et de recherches à la restauration qu’à la création, devenant les traducteurs de peintres tels que Jean-Pierre Raynaud à l’abbaye de Noirlac (Jean Mauret) ou Soulages à Conques (Jean-Dominique Fleury) ; ils partagent une certitude : le vitrail témoigne de sa propre expression et magnifie d’âge en âge l’architecture dans laquelle il s’intègre pour diffuser une lumière idéale, porter une multitude de messages esthétiques, historiques et spirituels.

Vitraux, cartons, techniques et recherches des deux maîtres verriers seront  exposés à Saint Hilaire en Lignières.

 

La  » Grange aux verrières, jean mauret  » a été inaugurée en mai 2009 et a accueilli pour chacune de ses deux premières saisons plus de 1 000 visiteurs. Elle développe une politique ambitieuse d’expositions, de visites, de conférences et de mise en valeur du patrimoine local.

La « Grange aux Verrières, Jean Mauret  » s’inscrit dans le réseau important des étapes de tourisme culturel qui attire chaque année dans le Berry un nombre grandissant de visiteurs, grâce à des sites aussi importants que la ville de Bourges, mais aussi l’abbaye de Noirlac, le domaine de George Sand à Nohant (Indre), les châteaux de Meillant et Ainay le Vieil, ou encore les jardins classés du Prieuré d’Orsan ou de Drulon.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

55 − 46 =