A la manière des poèmes de métro


Par Margaux, Richard, Térence, Léa

 

Le temps défile

Comme la musique

Sans s’arrêter

Les moeurs

Comme la musique

ne cessent de changer

La fin de la vie

Comme d’une chanson

Avance sans accélérer.

 

Que tu vienne d’un pays chaud ou froid

La musique est toujours une marque d’inspiration

Que tu sois blanc, noir ou métisse c’est la même

Chante ou joue la musique qui vient de ton coeur

Pleure si elle est triste, souris si elle t’en donne envie

Mais ne cesse jamais de l’écouter si tu le veux vraiment.

 

D’ici on entend la bonne musique

Qui frétille le long des briques

Les musicienssont en action

Nous les écoutant avec attention

Cette belle mélodie qui nous vient du Japon

Japon, Japon que nous aimons

 

La musique retentit

L’orient se réveille

Au loin une batterie

Les gens , ces abeilles

Font bourdonner la ville


A propos de Christine Loubeyre

Bibliothécaire à la Direction de la lecture publique depuis maintenant 32 ans, j'ai participé aux différentes évolutions de la bibliothèque départementale : des livraisons de livres dans des caisses à la réalisation de ce blog, en passant par des prêts directs et des créations de bibliothèques municipales.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

59 − 49 =