A l’ombre de Bob


Deux CD sont sortis ces temps-ci qui nous offrent chacun une interprétation très personnelle de l’œuvre de Bob Dylan.

ZIM SHADOW

Ben Sidran embarque le Zim sur son piano  jazzy-classieux tandis que Jef Lee Johnson l’accroche aux riffs de sa guitare.

Ni l’un ni l’autre n’ont besoin de faire-valoir, ce sont tous deux des artistes reconnus. S’ils se glissent dans l’œuvre richissime autant que protéiforme de Mr Zimmerman, c’est en guise d’hommage (anthume, évidemment;-). Extraction des pépites, fusion dans un nouveau creuset, transmutation musicale. De cette alchimie surgit un nouvel écrin pour les poèmes .ben-sidran

Aux côtés de  Jimi Hendrix (Jeff Lee Johnson n’est pas sans rappeler le gaucher fabuleux, tant vocalement que par son jeu ) dans sa géniale reprise de « All along the watchtower » (qui se payait le luxe de surpasser Dylan)* et à la suite de centaines d’artistes nourris des chansons de Bob, ces deux enregistrements ont leur place dans la discothèque ou le baladeur MP3 de tout dylanophile et pourquoi pas des néophytes (y en a-t’il ?) qui voudraient aborder l’œuvre du « poète du siècle ».

* opinion toute personnelle 😉

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 8 =