Angoulême 2011… Et bientôt 2012 (suite et fin) 3


01-gauche-moyenneHôtel de ville : des trolls, des gnomes et des pétaures

Vous le savez, bien sûr! Mais je vous le rappelle tout de même. Tous les ans, la dernière semaine de janvier le Festival International de la Bande Dessinée s’installe à Angoulême. Et ce depuis trente huit ans, enfin je crois puisque vient de se clore la trente-huitième édition. Vous, heureux gents des bibliothèques du réseau départemental du Cher êtes invités par la DLP à vous rendre à la trente-neuvième édition, celle de 2012. Pour cela il vous suffit de vous emparer du programme de formation amoureusement cuisiné par la DLP du Cher (et son maître-coq, Marie-Jeanne Chambrion) et de vous inscrire… le plus rapidement possible.

 

  

Pour les indécis, les inquiets ou simplement les curieux voici  un petit parcours relatant ce qu’ils pourront voir au festival BD d’Angoulême, ou plus exactement ce que l’on pouvait y découvrir en 2011.

 

 

 02-gauche-petite

Départ pour le centre ville où sont implantées les différentes bulles

(chapiteaux abritant éditeurs et auteurs) et installées d’autres expositions.

En avant… Marches…

 

03-centre-moyenne

 

 

Un crabe (!?) tagué au pochoir sur le trottoir.

 

04-droite-moyenne

 

 

 

 

Une statue du Saint-Patron protecteur de la Cité angoumoise

 

 

 

 

05-gauche-petite

 

 

 

Une foule nombreuse dans les rues (environ 200 000 visiteurs pendant les quatre jours du festival).

 

 

 

 

06-centre-large

Un troll velu et lourdement armé ! Expo, dans la cour de l’Hôtel de Ville, consacrée au « Monde de Troy« .Gros succès et file d’attente interminable pour les créatures d’Arleston, Tarquin, Mourier, Vatine, Cartier, Tota, Dany, Kéramidas

.

 

08-droite-moyenne

07-gauche-

 

 

 

Deux super-héros bondissants des fenêtres (d’après Zep),et deux héros super à leurs fenêtres (d’après Franquin)

 

 

 

 

 

 

 

 

09-gauche-moyenne

 

Personnages de Julliard

discutant devant l’office de tourisme.

 

 

 

 

 

  Et une bien belle touriste, à l’intérieur de l’office de tourisme

(d’après la série « Juge Bao » de Chongruie Nie & Patrick Marty. Ed. Fei).  10-centre-moyenneInterview de l’éditrice :

 

 

11-centre-moyenne

 

Un autre crabe. Est-ce que la mer monte ?

 

 

 

12-gauche-moyenne

 

 

 

 

 

 

  Un spectre d’autocar (années 30). Exposition de dessins de « La balade de Yaya » par Jean-Marie Omont & Golo Zhao (Ed. Fei).

A la Maison des Peuples et de la Paix  on pouvait se laisser bousculer par  les travaux de Chantal Montellier, anarchiste, féministe, lucide et talentueuse. Ci-dessous un dessin de presse qui résume bien le triste cheminement de l’humanité.

 

13-centre-grand

Le fauve d’or du meilleur album a été décerné à « Cinq mille kilomètres par secondes » de l’italien Manuele Fior. Publié par les exigeantes éditions suisses Atrabile, c’est seulement le cinquième album (publié en France) de cet auteur italien installé à Paris. Emouvante BD aux aquarelles aussi expressives et délavées que cette histoire d’amour se déployant sur une période de 20 ans.

Pour les différents prix décernés lors de cette édition voir sur le site du CNBDI.

14-gauche-moyenne15-droite-petite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le prochain président du festival, en 2012 donc, sera Art Spiegelman. Auteur du Pulitzerisé (et aussi Prix du meilleur album étranger  à Angoulême en 1988) et chef-d’oeuvresque « Maus » et du beau « A l’ombre des deux tours » (hommage à la BD et à l’attentat du 9-11-2001).

http://www.youtube.com/watch?v=pdX4EMzVwYM

Voila Angoulême c’est ça : des expos partout (églises, commerces, théâtres…), des conférences, des concerts dessinés (ou pas), des projections, un musée, des fresques disséminées dans la ville, des bulles sous bulles, des escaliers, des rues encombrées, des auteurs, des rencontres… et des crabes…

En 1995 Arthur De Pins réalisait un hilarant dessin animé humoristico-philosophique (c’est pas antinomique !) qui connaîtra un gros succès dans différents festivals (comme celui du court métrage de Clermont-Ferrand) : « La révolution des crabes« . Par la suite il se fera un nom dans la BD avec la série érotico-comique (c’est pas antinomique ça?): « Péchés mignons« . Quatre tomes chez Fluide Glacial et gros succès. Fin 2010 l’humour noir côtoie le glamour avec le « trop mortel » « Zombiellénium« . Début 2011 parution du premier tome de la trilogie « La marche du crabe« , adaptation en BD (Ed. Soleil) de son dessin animé. Un long-métrage « La marche du crabe » adapté du court (précédemment cité) et des BD (ou est-ce le contraire ? Les BD adaptées du film ?) sortira bientôt au cinéma (d’où je suppose les crabes sur le pavé. Si autres explications… faire suivre. Merci).

16-centre-grand

A l’année prochaine à Angoulême… Inscrivez-vous !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − = 4

3 commentaires sur “Angoulême 2011… Et bientôt 2012 (suite et fin)