Artocratie en Tunisie


De l’art et de la démocratie, voici les deux mots qui caractérisent le  projet initié en Tunisie après un appel à la création de projets artistiques « Inside out » par JR.

p1035

Un ouvrage nous invite à le découvrir : « JR/Artocratie en Tunisie » aux éditions  Alternatives et Cérès.

JR est un artiste photographe qui, depuis quelques années, expose d’immenses portraits d’inconnus dans les rues de grandes villes en France, en Israël et Palestine, en Afrique, au Brésil en mettant souvent en regard deux mondes que tout opposent. Dans ses projets, l’art s’invite dans la rue,  il s’offre aux regards de tous et de telle manière que personne ne peut rester indifférent.

En Tunisie, une équipe de photographes s’est lancés dans cette aventure en réalisant  des portraits de jeunes, de vieux , de femmes, d’hommes, d’enfants…  Ensuite ces portraits ont été placardés, dans des formats immenses, sur les murs dans différentes villes du pays.
Après avoir eu un seul portrait sous les yeux pendant des décennies et n’avoir quasiment aucun accès à l’art, les tunisiens se sont vus confrontés à quelque chose de très (trop ?) nouveau. D’où des réactions quelquefois vives, que se soit de la joie, de l’émotion, de la colère, de l’incompréhension…

Ce livre nous permet de découvrir cette extraordinaire expérience à travers, bien sur une galerie des portraits réalisés, mais également à travers les témoignages des photographes.
Les portraits, en noir et blanc, sont magnifiques, mais ce qui leur donne encore plus de force, c’est le choix des endroits où ils ont été placardés, à la manière d’un affichage sauvage, dans des lieux improbables : La Porte de France à Tunis, les bureaux du RCD, dans un commissariat détruit…

Autre force de ce livre , les récits des prises de vues, des affichages, des réactions des tunisiens et leurs propres émotions relatés par les photographes :  » moi, je colle les vivants qui parlent de leur avenir et de celui de leur pays », « c’est de la politique ! personne n’a plus le droit de nous imposer des photos », « il y a ceux qui s’y sont reconnus, ceux qui se cherchent encore et ceux qui ne s’y voient pas du tout »…

Cet ouvrage est à la fois  un album de photographies qui nous permet de découvrir le travail de JR, photographe qui se définit en tant qu’ « artiste humaniste pour réconcilier les hommes et les femmes du monde ». Mais c’est aussi  un témoignage émouvant d’une expérience hors du commun. Et enfin, un témoignage sur la Tunisie au sortir de la révolution, sur la vie de ce peuple qui sait ce qu’il a fait fuir, mais s’interroge sur son avenir.

Certains documentaires transmettent plus d’émotions que des romans, « Artocratie en Tunisie » est de ceux-là !


A propos de Christine Loubeyre

Bibliothécaire à la Direction de la lecture publique depuis maintenant 32 ans, j'ai participé aux différentes évolutions de la bibliothèque départementale : des livraisons de livres dans des caisses à la réalisation de ce blog, en passant par des prêts directs et des créations de bibliothèques municipales.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

72 − = 66