Au jardin des Plantes


 

Les bonnes feuilles du Jardin des Plantes – De Jean-Jacques Rousseau à Claude Simon, une anthologie présentée par Philippe Taquet. Coédition Artlys – Muséum national d’Histoire naturelle, 2013

feuillesUn des privilèges du retraité , c’est de laisser trainer une oreille plus ou moins attentive aux bruits du monde, chants d’oiseaux qui perturbent les siestes printanières, chuintements innoportuns des vagues sur l’estran, lointain vacarme de la vie qui va. L’enfer, en quelque sorte. Il arrive pourtant que l’oreille assoupie se dresse à l’écoute d’un son différent,  d’une autre musique, d’une chronique de France Inter, qui parle du dernier livre présenté par Philippe Taquet, auteur, entre autres de « L’Empreinte des dinosaures » et d’une biographie de Cuvier, tous deux disponibles dans votre Bibliothèque préférée. Le monsieur est « paléontologue, membre de l’Institut, Président de l’Académie des sciences, Professeur émérite au Muséum national d’Histoire naturelle »… et passionnant à écouter. De plus, il y a un dinosaure qui porte son nom, qui dit mieux? A propos des « Bonnes feuilles du Jardin des Plantes »,  voici ce qu’écrit Tela Botanica, le réseau de la botanique francophone: « Admirez l’éloge de Buffon par Musset, ou celui de Balzac à Cuvier qui l’a tant influencé dans son œuvre ; vibrez à la rencontre de la belle et la bête de Barbey d’Aurevilly ; souriez à la description du marquis de Saint Loup en homme-oiseau par Marcel Proust ; contemplez l’axolotl, cet étonnant animal, avec Julio Cortazar ». Ce livre est en outre un bel exemple de l’osmose et de l’influence réciproque entre sciences, littérature et arts.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

82 + = 85