AUTOFICTION.ORG 2


top

Rencontre d’Isabelle Grell et d’Arnaud Genon, à Caen. Ils codirigent le site www.autofiction.org qui est consacré à tout ce qui touche la part éponyme du nom de leur site dans la littérature.

Tous deux sont issus de la filière universitaire et leurs intérêts et travaux sont cristallisés par Sartre, Guibert et Doubrovski, entre autres.

Extrait de leur présentation :

L’autofiction s’est imposée comme un des chantiers les plus ouverts, les plus vivants de la littérature actuelle. Notion subtile à définir, liée au refus qu’un auteur manifeste à l’égard de l’autobiographie, du roman à clés, des contraintes ou des leurres de la transparence, elle s’enrichit de ses extensions multiples tout en résistant solidement aux attaques incessantes dont elle fait l’objet. Elle vient en effet poser des questions troublantes à la littérature, faisant vaciller les notions mêmes de réalité, de vérité, de sincérité, de fiction, creusant de galeries inattendues le champ de la mémoire.

Ce site se donne comme objectifs de contribuer à un échange constructif sur les questions que soulèvent l’autofiction, d’informer les internautes des dernières parutions en la matière, de communiquer les lectures et autres manifestations concernant cette thématique et surtout d’encourager recherches et travaux portant sur le concept d’autofiction (…) Il s’appuie, en outre, sur un réseau de correspondants étrangers présents aux quatre coins du monde.

L’ensemble de ces correspondants, comme les deux animateurs principaux du site, est composé d’universitaires. Tous participent à la rédaction d’articles et de critiques littéraires dans différentes revues ou en publiant des essais. Un de ceux-ci est aussi un écrivain à l’honneur en ce moment pour la sélection des prix littéraires de rentrée : Philippe Forest avec Le siècle des nuages (Médicis, Renaudot).

L’intérêt du site est multiple. En effet, s’il tient une veille active sur les parutions dont les sujets ont un lien avec l’autofiction, il propose quantités de ressources : bibliographies, articles critiques, entretiens d’écrivains et d’artistes (avec un lien fort avec le cinéma), annonces et regards sur des rencontres ou événements littéraires, etc. Une place existe aussi pour les étudiants dont les mémoires et les thèses sont signalés – qu’ils soient en cours ou soutenus – et dont certains sont en ligne, notamment sur le site www.autofictions.fr.

Arnaud Genon et Isabelle Grell ont été à l’initiative, avec Claude Burgelin,  du colloque sur l’autofiction qui s’est tenue à Cerisy-la-Salle en juillet 2008 pendant 10 jours (cf leur site pour les auteurs invités).

La littérature vivante, donc, en train de s’écrire (les auteurs) et d’être critiquée.

Site très vivant lui aussi qui incite à la découverte des œuvres et de leurs auteurs. Par ailleurs, Isabelle Grell et Arnaud Genon sont des personnes ressources très qualifiées pour animer des rencontres avec les écrivains…qu’ils connaissent bien.

À connaître, résolument.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 4 = 8

2 commentaires sur “AUTOFICTION.ORG