Avignon 2010… Apprivoiser la panthère


panthere_1

A la Manufacture, tous les jours à 12h35… Enfin plutôt dans la deuxième salle de La Manufacture, à la patinoire : ça veut dire petite balade pour sortir des remparts puis bus… L’aventure, quoi !

133066-megere-une-jpg_43418Franchement, sur le titre, nous n’y serions certainement pas allés mais le bouche à oreilles a fait son oeuvre et nous voilà dans une nouvelle découverte et là, en acceptant d’être emportés, nous ne regrettons rien : un spectacle subtil et intelligent, créé collectivement  par la compagnie « La poursuite / Makisart » de Limoges à partir du texte fondamental d’Amin Maalouf , « Les Identités meutrrières » dans une mise en scène d’Hala Ghosn et de Jalie Barcilon.

C’est parfois difficile, voire insoutenable et puis absurde et puis carrément drôle et ça nous interroge, notamment sur notre rapport à l’autre, à l’identité ou à la dérive identitaire des groupes constitués et de chacun. Du vrai théâtre : action, réflexion, émotion. Comme l’écrit Amin Maalouf: «La panthère tue si on la persécute et elle tue si on lui laisse libre cours. Le pire étant de la lâcher dans la nature après l’avoir blessée. Mais on peut aussi l’apprivoiser…»


A propos de Christine Perrichon

Les autres... Mes copains d'école... Eux, ils jouaient aux pompiers, à l'école, au docteur... Moi ? A la bibliothécaire : j'avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter... Ajoutez à ça d'avoir été pendant longtemps l'une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d'O. Et, chaque mercredi : " Quel est ton numéro de carte ? - 2552 - Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000)" Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires... C'est comme ça que j'ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs... Au moins, ça me racontait la vie ! Et je me disais : " Si j'étais bibliothécaire... je laisserais les enfants choisir ce qu'ils veulent lire..." Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!! Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact : - Quand les cartons de livres commandés arrivent, c'est chaque fois un peu noël... - Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c'est chaque fois un moment de bonheur... - Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c'est la plongée excitante vers l'inconnu... Une nouvelle aventure s'ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d'échanges et de partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

77 − 74 =