Beau son, belle image


Créée en 2002, la fanfare La Belle Image est avant tout un collectif de 25 musiciens réunis par leur passion pour les musiques sud-américaines. C’est une formation composée de cuivres, de bois et de percussions qui a su donner un charme unique à cette musique festive qu’elle fait entendre en France et à l’étranger.

Les rythmiques s’accompagnent de chorégraphies et de jeux de lumières. Un spectacle pyrotechnique vient couronner le tout pour recréer l’ambiance de fête de village très caractéristique en Amérique latine. L’énergie déployée sur scène par les musiciens incite à danser sur ces airs traditionnels sud-américains revisités.

Avec « Son de los diablos », La Belle Image est à son troisième spectacle. Très fidèle aux rythmes sud-américains, la musique semble parfois proche des musiques tziganes ou africaines. Pour le public, c’est une véritable découverte de rythmes populaires souvent méconnus, tels que les morenadas, diabladas, huapangos, cumbias ou encore Festejos péruviens.

On ne peut pas toujours assister aux spectacles de rue, mais il est possible d’écouter les albums enregistrés: « Los frenos no funcionan » (2004), « Diabladas corps soufflants » DVD (2006), « Locotos » (2007); ou bien d’écouter quelques titres sur myspace.

A noter que La Belle Image a participé à l’enregistrement de quatre titres pour la bande originale du film « L’incruste », sorti en mars 2004 (distribuée par Labels), ainsi qu’à la compilation « Zic de rue » 2007.


A propos de Nayeli Desbrosses

Contractuelle en section discothèque à la Direction de la Lecture Publique à un moment donné. Toujours contractuelle, mais dans d'autres bibliothèques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69 − = 63

0 commentaires sur “Beau son, belle image