Belle plante de la poésie électronique française (coup de coeur pour Emilie Simon)


Un coup de coeur pour la jeune (et jolie) musicienne et chanteuse Emilie Simon, 30 ans tout juste (née en 1978 seulement, à Montpellier, d’une mère pianiste et d’un père ingénieur du son), véritable fée moderne qui possède déjà à son actif un beau parcours musical :
 

(Emilie Simon, anonyme, www.myspace.com)

– un premier album éponyme (« Emilie Simon ») en 2003 qui fait mouche et obtient une Victoire de la musique en mars 2004 dans la catégorie « Meilleur album électro de l’année » (textes sublimes en français et parfois en anglais, sur fonds de mélodies sonores électroniques très originales et douces, tels que « Lise » ou « Chanson de toile », voire « Il pleut »… Une reprise du tube de « l’iguane » Iggy Pop et des Stooges, intitulé « I Wanna Be Your Dog » est également réussie et mérite le détour)

– la B.O. du film documentaire animalier « La Marche de l’Empereur » en 2006 (notamment la reprise instrumentale du morceau « To The Dancers In The Rain » déjà remarquable sur son premier album : « My lover Is Gone, But I’m Not On My Own… ») que l’adaptation hollywoodienne a malheureusement supprimée pour le public américain, à la grande colère de l’artiste (on la comprend)

– un deuxième album studio en 2006 : « Végétal », plus rock que le premier, mais où les samples électros sont toujours présents, ainsi que des bidouillages sonores incroyables… C’est un sublime concept-album autour de la nature et – comme son titre l’indique – en particulier autour de la flore ; chaque chanson s’articule autour d’un thème floral (mis en valeur en couleur sur les paroles de la pochette du CD, véritable oeuvre d’art en elle-même, et agrémentée d’une fausse graine rouge sur certaines éditions limitées : un fort bel objet à posséder si possible) et les paroles sont encore d’une poésie à couper le souffle…

(E. Simon, anonyme, www.adosmusique.fr)

Digne héritière de ses aînées Björk et Kate Bush, pour l’univers sonore et vocal, Emilie Simon a fait des études de musicologie très poussées (à l’I.R.C.A.M.), avant de commettre ses chefs-d’oeuvre (ceci explique sans doute cela), un tel talent si précoce n’est donc pas dû au hasard. Une belle et longue carrière s’ouvre pour elle, espérons-le… Extrait, pour finir, des paroles de la superbe et poétique chanson « Lise » (1er album):

« Lise prend des airs
Qui déstabilisent,
Les valises de Lise
Sont pleines d’air.

Que veux-tu que je lui dise ?
Elle fait tout de travers,
Elle fonctionne à l’envers
Sous ses airs de marquise.

(refrain) Les vers de Lise
Se lisent autour d’un verre.

Elle ne manque pas d’air,
Il faudrait que tu lises
Un ou deux de ses vers
Légers comme une brise.                                       

(pochette du CD "Végétal", www.150db.com)

Lise, elle n’est jamais acquise,
Ton coeur elle te le brise,
Ton âme elle te la perd
En écrivant ses vers.

(refrain) Les vers de Lise
Se lisent autour d’un verre.

Lise, une fille singulière :
Elle te tourne à l’envers,
Elle n’est pas si soumise,
Elle te fait changer d’air.

Lise, elle déguise ses vers
Pour ne pas être comprise,
Pour ne pas être prise
Pour une terre-à-terre.

(refrain) Les vers de Lise
Se lisent autour d’un verre ».

Quelques chansons et vidéos de la chanteuse sur Musicme.com : bonne écoute !


A propos de stef18

Adjoint du patrimoine à la médiathèque de St-Florent-sur-Cher depuis 10 ans bientôt, je suis actuellement affecté à la section adultes (commandes de livres documentaires et BD ado-adultes, CD audio et DVD)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 7

0 commentaires sur “Belle plante de la poésie électronique française (coup de coeur pour Emilie Simon)