Black out : « un roman en mots et en images »


Black-Out[1]

Les mots : 1977, Ben est  un  jeune garçon d’une douzaine d’années. Il vit chez son oncle et sa tante, depuis le décès de sa mère. Ses nuits sont hantées par des cauchemars peuplés de loups.

Il est né, sourd d’une oreille, mais un soir d’orage où il explorait son ancienne maison à la recherche de ses souvenirs, il trouve la trace d’une relation que sa mère aurait eu avec un certain Daniel. Ben en est persuadé, ce Daniel est son père.  Un marque-page lui indique le numéro de téléphone d’une librairie… Il l’appelle… La foudre frappe la ligne téléphonique et l’enfant devient totalement sourd.Selznick-Wonderstruck-Dogs1-550x425[1]

Après quelques jours dans d’hôpital, Ben décide de partir à New York, à la recherche de son père. Mais dans cette grande ville , pour un jeune campagnard sourd, la vie ne va pas être facile…

Selznick-Wonderstruck-At-Window-550x425[1]

Les images : 1927, Rose est,elle, une jeune fille sourde et muette.  Elle vit enfermée par son père à cause de son handicap. Mais la jeune fille veut découvrir le monde et s »enfuit pour retrouver sa mère, actrice, et la supplier de la garder auprès d’elle. Celle-ci la repousse. Elle s’enfuit à nouveau et part retrouver son frère qui travaille dans le musée d’histoire naturelle de New York. Elle le persuade de la garder avec lui et va intégrer une école spéciale et découvrir d’autres enfants sourds muets, et apprendre le langage des signes.75200381_p[1]

Avec ces deux héros, c’est aussi la vie au musée, et l’intérêt de ces lieux où l’on conserve tant de choses, et de traces de notre passé.

Le cabinet des curiosités

Le cabinet des curiosités, ancêtre des musées

Ce sont  les livres dans lesquels se réfugient Rose et Ben pour découvrir le monde.

C’est l’amitié entre Ben et Jamie. Ce dernier va prendre Ben sous sa protection et lui ouvrir une salle, vieille réserve du musée pour l’héberger, et le guider dans ses recherches.tumblr_lt4iwzytAp1qiaazxo1_500[1]

Dans ce livre où il est question d’un handicap, la surdité, on voit à quel point la découverte du cinéma parlant a laissé de côté toutes ces personnes qui ne pouvaient plus profiter de cette distraction.

Les évènements de la vie des deux enfants sont simultanés dans la narration et se  rejoignent à la fin. Par exemple, lorsque l’orage éclate dans la maison de Ben, Rose a ce moment est au cinéma où elle regarde un film  » Fille de l’orage », avec comme principale actrice sa maman. c’est un film muet.selznick-unisphere[1]

Lorsque Ben se réfugie et découvre le musée, on entre dans la vie de Rose quand elle-même y est entrée pour retrouver son frère. Quand l’auteur, par ses dessins, nous raconte l’histoire de Rose, ces mêmes dessins illustrent le parcours de Ben dans les lieux…

J’ai pris ce livre et je ne l’ai pas quitté, souvent je suis revenue en arrière pour revoir les dessins. Et ce que j’en raconte n’est rien à côté de tout ce qu’il y a à prendre et apprendre dans cet ouvrage !

Ce superbe roman de Brian Selznick, qui a commencé sa carrière comme décorateur puis marionnettiste pour ensuite illustrer des albums et de nombreux romans étranger, est le deuxième  roman graphique de cette collection, le premier étant  « Invention de Hugo Cabret » (médaille Caldecott en 2008) et porté au cinéma par Martin Scorcese  en 2011.

Black out de Brian Selzinck chez Bayard jeunesse.


A propos de martine gallois

De formation comptable, je suis passée dans le monde de la littérature par les contes, en passant mon Bafa. A la DLP 18 depuis le 1er septembre 1996, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer des fonctions très différentes et toutes très enrichissantes. Prêt au public à l'annexe, participation au groupe formation animation, gestion des marchés publics et de la comptabilité, conteuse...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

49 − = 39