« Celles qui brisent les tabous »


Sans résistance, le monde ne serait plus qu’un système de vie fondé sur l’esclavagisme encadré par, seulement, quelques puissances financières totalitaires. C’est ce qu’on pourrait et, hélas, qu’on peut déjà appeler la féodalité financière comme la nomme si justement Stéphane Hessel dans son remarquable ouvrage « Indignez-vous ».
S’indigner, c’est déjà résister, alors, en effet, indignez-vous et résistez pour garder votre liberté, votre personnalité et votre dignité. L’égalité des chances, la justice, ne sont pas des valeurs acquises spontanément, mais obtenues par des résistances successives. La résistance est donc un acte fondateur de la condition humaine visant à s’opposer aux lois et aux règles réductrices de notre liberté. Enfin, résister, c’est encore le seul pouvoir inaliénable que possède l’homme.
Précisément, nos libertés seraient-elles menacées pour que ce mot devienne le leitmotiv du moment ? Probablement que dans beaucoup de pays encore, « résister » a toutes les raisons pour devenir non seulement un mot, mais un principe, notamment en Afrique.
Pour cette raison, la bibliothèque de Sancergues, dans le cadre de ses animations, avait justement choisi parmi les différents thèmes proposés par la DLP, de recevoir Frédérique Bruyas en duo avec le musicien burkinabé Adama Bilorou, pour nous parler de la résistance féminine en Afrique de l’Ouest.

bismains f. bruyas a. bilorou sancergues 2011 009
Ce duo, au demeurant fort sympathique nous transporta dans des tonalités littéraires et musicales habilement liées pour nous séduire.

bis inspiration lumière livre 2 f. bruyas a. bilorou sancergues 2011 016
Des textes très forts, allant parfois jusqu’à la violence, de Véronique Tadjo, de Léonora Miano , de Ken Bugul, toutes originaires d’Afrique, qu’interpréta avec talent Frédérique Bruyas accompagnée par Adama Bilorou, virtuose du balafon et du djembé.

bisf. bruyas sancergues 2011 004

bis a. bilorou sancergues 2011 001
Une heure et demie très agréable qui se termina par des échanges avec le public autour d’un rafraîchissement.

Article de Pierre Delval, bénévole de la bibliothèque de Sancergues

Photos : Dominique Laganne

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

27 − 19 =