Rentrée littéraire septembre 2011: Chansons pour la fille du boucher de Peter Manseau


chansons-pour-fille-boucher

Chansons pour la fille du boucher. Peter MANSEAU.  Editions Christian Bourgois.2011

Traduit de l’anglais par Antoine CAZE

Itsik Malpesh a 90 ans, vit  à Baltimore, Juif, Russo Moldave,  il se dit le plus grand poète vivant  d’Amèrique lorsqu’il  rencontre le jeune traducteur  (narrateur du  récit) dans des circonstances plus qu’improbables, étranges et  burlesques.

C’est assis au  milieu d’un chantier de démolition, que le jeune traducteur prend la décision  de traduire les carnets d’Itsik après les avoir lus une nuit entière.

Itsik n’est pas bon  poète, mais raconte dans ses carnets l’aventure du  XXe siècle, cette  autobiographie fictive est une belle fresque d’un vingtième siècle qui voit venir la montée de l’antisémitisme, le début des pogroms russes.

La naissance d’Itsik à Kichinev est marquée par une journée de fureur des chrétiens qui vont violenter et tuer les juifs de leur ville.

Sacha Binko la fille du boucher présente ce jour fatal apparaît comme une légende, on  raconte que son seul point levé aurait fait fuir cette horde de barbares prêt à violer toutes les femmes présents ce jour la.

Mais Itsik, ayant réussi à ridiculiser le patron chrétien de son  père en faisant publier un  article doit fuir Kichinev en toute hâte, n’ayant que 12 ans alors, sa mère l’envoie rejoindre Sasha et  sa mère.

Après maintes et maintes péripéties il arrive à Odéssa mais Sacha est déjà  partie en palestine.

Itsik écrit et imagine sa vie,  autour de son  amour pour Sacha. 

A Odéssa il apprend en grandissant  le métier d’imprimeur mais il doit de nouveau partir émigrer aux Etats-Unis.

Retrouvera t’il cette fille du boucher qui l’accompagne à  chacun  de ses pas ?

Que se passe t’il entre cette arrivée à  New-york et  cette nouvelle fuite à  Baltimore ?

A lire ces aventures de Malpesh écrites sous forme de tragi-comédie.

 

Cet ouvrage à  été  récompensé par le National Jewish Book Award.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 2