Charles Vildrac… 1


vildracileroseL’Île rose / Charles Vildrac

Chacun sa madeleine… Au détour d’une étagère… La magie du métier de bibliothécaire :  retrouver son enfance en déambulant dans les labyrinthes de rayonnages sous le prétexte de ranger… Et là, L’Île rose que j’avais adoré, petite.

Une histoire d’enfance, d’enfants, Tifernand et sa sœur Rirette dans un Paris qui n’existe plus : l’école communale, les pavés, les copains, les difficultés à finir le mois. Et des journées plus rudes que d’autres : ce jour-là particulièrement, Tifernand, en retard pour l’école, bouscule la vieille concierge de l’immeuble, rate sa composition d’écriture, se fait punir pendant la récréation et finit en retenue… Bref, la galère… Mais… M. Vincent, l’Enchanteur, débarque dans sa vie… Et voilà notre Tifernand s’envolant à bord du « Grand Koraa » vers l’Ile rose, un paradis méditerranéen où tout est prévu pour  l’épanouissement des enfants, un terrain d’aventures où chacun peut, individuellement et collectivement, exercer, dans la gaîté, son esprit d’initiative et de créativité !

ILe4

ile2

ile1

Un classique de la littérature de jeunesse, paru pour la première fois en 1924 et réédité par les éditions Thierry Magnier en partenariat avec la Joie par les Livres, peut-être un peu suranné mais portant avec une certaine grâce les valeurs essentielles de l’enfance. Optimiste et émouvant !

ile3


A propos de Christine Perrichon

Les autres... Mes copains d'école... Eux, ils jouaient aux pompiers, à l'école, au docteur... Moi ? A la bibliothécaire : j'avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter... Ajoutez à ça d'avoir été pendant longtemps l'une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d'O. Et, chaque mercredi : " Quel est ton numéro de carte ? - 2552 - Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000)" Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires... C'est comme ça que j'ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs... Au moins, ça me racontait la vie ! Et je me disais : " Si j'étais bibliothécaire... je laisserais les enfants choisir ce qu'ils veulent lire..." Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!! Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact : - Quand les cartons de livres commandés arrivent, c'est chaque fois un peu noël... - Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c'est chaque fois un moment de bonheur... - Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c'est la plongée excitante vers l'inconnu... Une nouvelle aventure s'ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d'échanges et de partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

34 + = 43

Commentaire sur “Charles Vildrac…

  • TOUZEL-PAILLARD

    Mardi matin, je recevais à la Bibliothèque patrimoniale des 4 piliers à Bourges, un groupe de stagiaires de l’Office Central de la Coopération à l’Ecole, pour leur parler de l’histoire du livre de jeunesse. Je leur ai parlé longuement de ce livre-là, le leur racontant et les incitant à le lire dans la réédition de Thierry Magnier.

    quelle drôle de coïncidence !