Cher Lurelu . Bibliothèque Jeanne Roche-Mazon Allouis. (Reportage n° 1)


Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

A Allouis, petite commune ( 1068 habitants ) de la nouvelle  communauté de communes   » Cœur de Berry  », tous les bâtiments publics : bibliothèque, école, mairie  sont regroupés en un seul et même  lieu, ce qui favorise les relations.

Toutes les semaines, les enfants  de l’école fréquentent la bibliothèque pour emprunter des documents et participer par petits groupes  à des animations : contes et histoires . Pour l’accueil et les activités périscolaires , la bibliothèque demeure une passerelle incontournable, les animatrices sont de véritables   » passeuses  »  de mots. C’est donc tout naturellement que Stéphanie Bonjean , directrice et professeure, inscrivit les trente trois élèves de CM1 et CM2 à  l’animation Cher Lurelu .

Sitôt , les  cinq albums achetés , Olga s’appliqua à la tâche et lut  lors de la première séance à la bibliothèque , les deux premiers albums choisis par Stéphanie et les élèves .

«  Le joueur de flûte de Hamelin «  de l’illustrateur Thomas Baas, Editions Actes-Sud Junior.

Légende allemande écrite par les frères Grimm et arrivée jusqu’à nous.

La vie des habitants d’Hamelin , petite ville du Nord de l’Allemagne, s’écoulait paisiblement mais au lieu d ‘apprécier ce bonheur, ces gens étaient égoïstes et orgueilleux et trouvaient que leurs enfants ne leur apportaient que soucis ….

Alors qu’ils festoyaient la veille de Noël de 1283, survint une une invasion de rats….

 

 » La papote  » conte de Yannick Jaulin, illustré par Samuel Ribeyron; Editions Didier Jeunesse.

Yannick Jaulin, humoriste comédien, chanteur, artiste  éclectique , possède une poésie toute  personnelle.Il découvre la langue française à son entrée à l’école et tombe d’emblée sous le charme des mots. Il  collectera les histoires  orales du patois poitevin et les transcrira  en contes universels.

P1040379Olga embarque toute l’assistance dans ce conte émaillé de parler vendéen  et québécois .

Trois sœurs pauvres, une poupée douée de  pouvoirs magiques, un voisin jaloux….Nouvelle traduction de la poule aux œufs d’or …Une jeune fille simple au cœur pur et généreux  et un homme à l’esprit cupide et malfaisant….Et tous les enfants se mettent à fredonner  ce refrain:

 » A la balotte

Marie-Charlotte

Qui fait des crottes

Pour sa papote « ….

Comme une ritournelle dans la cour de l’école et un peu partout dans le village d’Allouis, les enfants et les adultes reprennent en chœur ce singulier refrain …Car il faut savoir qu’

 »  Un pays qui n’a plus d’histoires dans son ciel est un pays qui n’est plus capable de rêver « .

Allouis  voudrait-il égaler   »  Pougne-Hérisson  »  le village né de l’  imaginaire de Yannick Jaulin dans le   » Nombril du Monde  »  ?….

Il faut déjà le croire le voir !….

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *