Chroniques de la rentrée littéraire 17


Histoire-de-mes-assassins-203x300

Histoire de mes assassins Tarun J. Tejpal aux éditions Buchet Chastel

Après avoir dévoré Loin de Chandigarh, magnifique roman précédent de Tarun J Tejpal, j’étais impatiente de découvrir son nouveau livre… Dont j’avoue que la construction m’a de prime abord désarçonnée, avant que les pièces du puzzle ne commencent à s’imbriquer. Si c’était un puzzle, il serait aussi mosaïque, et chaque pièce en 3 D recèlerait des lots de poupées gigognes…. S’il fallait faire entrer cet ouvrage dans un genre, cela serait un genre hybride, celui du polar épopée, une épopée moderne de l’Inde du XXIe siècle où le pouvoir fabrique et orchestre  la vérité qui lui convient pour mieux dominer ou survivre en broyant les hommes –  de préférence les misérables de basse caste – sans aucun état d’âme.

Point de départ de l’histoire : un journaliste renommé vivant à Delhi apprend par un flash info qu’il vient d’échapper à une tentative d’assassinat déjouée in extremis par la police et que cinq tueurs ont été arrêtés. Pourquoi voulaient-ils sa mort ? Il l’ignore. Il est mis sous protection policière et on le confronte à ses assassins qu’il ne connaît pas. Les hypothèses varient : a-t-il été pris pour cible parce qu’il dénonçait la corruption au sein du gouvernement dans son magazine ? Faut-il y voir la main des services secrets pakistanais ? Ou bien ne serait-il pas victime d’une machination plus complexe dans laquelle il jouerait le rôle d’un simple pion ? L’auteur nous entraîne dans une quête de la vérité dans un pays « fou et incontrôlable » où « pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué » et où « la réalité c’est le pouvoir, l’argent le sexe [et accessoirement] la morale ». Un pays où l’on est aux prises avec des « orphelins, des charmeurs de serpents, des sculpteurs sur bois, des artistes du couteau, des maîtres du marteau (les assassins du narrateur), des pingouins de tribunal (les avocats), des rongeurs de château (une police kafkaïenne) et où la réalité n’est jamais ce qu’elle paraît être.

Nous suivons pas à pas le cheminement du journaliste vers la vérité, qui essaye de démêler un écheveau démesuré, avec l’aide de son guru éclairé et celle de Sara sa maîtresse volcanique qui n’a  de cesse de parvenir à innocenter les assassins dans son désir de « réparer le monde ».

Tarun T Tejpal  réussit le tour de force de donner une voix à ceux qui en sont privés en plongeant le lecteur dans le passé des cinq assassins. L’on mesure alors à quel point  le système de caste, les problèmes d’intégrisme religieux, la misère, le pouvoir et la corruption ont broyé leur vie et ne leur ont laissé aucune chance de devenir autre chose que ce qu’ils sont.

C’est un roman ample et terrible, qui déborde de l’implacable violence du monde tel qu’il est. Mais cette violence faite aux plus faibles est dénoncée par l’écrivain, grâce à son empathie et à sa connaissance de la société dans laquelle il vit. N’oublions pas qu’il est lui-même journaliste et a comme son narrateur dénoncé la corruption sévissant en Inde. Dans cette fresque à la fois hallucinante et décapante, la lucidité et l’humour de Tarun J Tejpal n’épargnent personne, pas même lui, qui comme l’indique la quatrième de couverture, vient d’être distingué par Business Week comme l’une des cinquante personnalités les plus puissantes de l’Inde en 2009…

Un roman découvert dans le cadre du partenariat avec les Chroniques de la rentrée littéraire


A propos de Dominique Laganne

Il y a longtemps de cela, je suis tombée dans les livres quand j'étais petite, et l'amour de la lecture ne m'a plus quittée depuis. Après des études d'espagnol, j'ai débuté en section jeunesse à la médiathèque de Fontenay sous Bois, obtenu le défunt CAFB et ai exercé pendant cinq ans au sein d'une équipe dont je garde un très bon souvenir. Puis, changement de cap, naissance de mes jumeaux, départ pour le Berry et interruption momentanée de carrière... Actuellement, je suis en poste à la Direction de la Lecture Publique, en tant qu'assistante qualifiée responsable des animations. Conseils au bibliothèques du réseau, acquisitions, tournées de bibliobus, travail autour des expositions et animation de stages de formation , mes missions sont diverses et variées et s'inscrivent dans le cadre d'un travail d'équipe en pleine évolution...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

55 − 54 =