Chroniques de la rentrée littéraire 25


Souvenez-vous-de-moi-188x300

 

Souvenez-vous de moi de Richard Price aux Presses de la Cité

Richard Price est un raconteur d’histoires et il le prouve encore une fois sans faillir.

Il parle de son environnement et très rapidement les lieux nous sont familiers, les personnes qu’il croise aussi. C’est tout simplement la vie de son quartier qu’il nous « raconte » à travers les aventures ou les mésaventures des uns et des autres.

Les personnages sont attachants dans leur rudesse (apparente) comme dans leurs faiblesses (réelles).

Le lecteur est témoin du meurtre et des circonstances dans lesquels il est perpétré, et connaît l’assassin. A partir de là, il devient spectateur de l’enquête, de ses rebondissements. Il assiste aux changements provoqués par les événements et à leurs conséquences sur les différents personnages dans leur vie professionnelle et personnelle.

Richard Price est à l’écoute de l’autre et très rapidement, on réalise qu’au final le meurtre n’est peut-être qu’un prétexte pour scruter les tours et détours de l’être humain.

Et s’il ne s’agissait que d’une belle leçon de respect : respect des autres avant tout dans ce qu’ils peuvent apporter  en positif comme en négatif et des leçons que chacun d’entre nous peut en tirer.

Un récit rythmé par des chapitres qui pourraient correspondre à des séquences de film et des dialogues nerveux qui accélèrent régulièrement la narration. Il est vrai que Richard Price écrit régulièrement des scénarios pour le cinéma ce qui influence sans doute son écriture.

Un roman policier « classique »  et de très bonne facture !

Un roman découvert dans le cadre du partenariat avec les Chroniques de la Rentrée littéraire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =