Comme si on y était…


RTEmagicC_Une_societe_de_services_3__Antonio_Gomez_Garcia_03.jpg

Avignon, été 2012, Théâtre des Doms, 20h… « Une société de services « 

La scène quasi-vide, à l’exception de 4 chaises de dactylo… Et nous voilà plongés au cœur d’un de ces call-center où de jeunes (forcément jeunes – probablement plus malléables) opérateurs tentent de vous vendre tout ou n’importe quoi. Nous avons tous, un jour ou l’autre, été en lien – je n’ose écrire en communication – avec ce type d’organisation : discours stéréotypé, interlocuteur robotisé, rendement pour seul objectif. Là, nous sommes de l’autre côté de la barrière à partager ce quotidien de travail effrayant et ubuesque où tout n’est que rapports de force et d’exclusion, concurrence imposée et racisme sous-jacent au service d’un objectif unique, le profit.

Du théâtre documentaire qui sait jouer entre humour  et tragique, quatre comédiens touchants ou agaçants (notamment quand ils sont dans les rôles de DRH ou de coachs), une mise en scène alliant extraits vidéo, textes chantés, monologues, dialogues, c’est magnifique de vérité et nous sortons de ce spectacle probablement ébranlés et plus à l’écoute.

RTEmagicC_Une_societe_de_services_4_Antonio_Gomez_Garcia_01.jpg

Alors, pour ceux qui avaient apprécié « La mise à mort du travail », n’hésitez pas.


A propos de Christine Perrichon

Les autres... Mes copains d'école... Eux, ils jouaient aux pompiers, à l'école, au docteur... Moi ? A la bibliothécaire : j'avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter... Ajoutez à ça d'avoir été pendant longtemps l'une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d'O. Et, chaque mercredi : " Quel est ton numéro de carte ? - 2552 - Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000)" Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires... C'est comme ça que j'ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs... Au moins, ça me racontait la vie ! Et je me disais : " Si j'étais bibliothécaire... je laisserais les enfants choisir ce qu'ils veulent lire..." Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!! Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact : - Quand les cartons de livres commandés arrivent, c'est chaque fois un peu noël... - Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c'est chaque fois un moment de bonheur... - Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c'est la plongée excitante vers l'inconnu... Une nouvelle aventure s'ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d'échanges et de partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 15 = 18