De l’autre côté du livre ? 6


118378038_7ccdd6df8a_t

Une petite conversation avec Christine aura eu raison de mes dernières hésitations à vous rejoindre. Après tout, quinze ans après avoir partagé mes premières créations sur la Toile – le Web 2.0 n’existait pas, et il fallait savoir programmer un peu pour le faire -, dix ans après avoir abandonné cette petite fenêtre sur le monde, happé par le tourbillon de la vie, revenir n’allait pas de soi.

Et pour quel partage ? Le temps des poèmes, des petites nouvelles et des réflexions de toutes sortes, courts et désormais faciles à publier sur un blog, voire en twittant, a depuis laissé la place au temps du roman, œuvre à la gestation lente, douloureuse, en mouvement du premier mot jusqu’à l’imprimerie, des mois voire des années plus tard.

J’ai terminé mon premier roman il y a deux ans : il n’est pas publié, pour des raisons que j’aurai sans doute l’occasion de détailler un jour prochain. Le deuxième est en cours d’écriture, le cap des cinquante premières pages vient à peine d’être franchi.

S’il est témoignage que je peux livrer et qui éventuellement apporte à chacun et à chacune d’entre vous un éclairage ou un regard nouveau, c’est bien celui-là, celui d’un jeune homme qui est passé de l’autre côté du livre. Qui de lecteur et écrivain est devenu écrivain et lecteur, avec tous les changements que ce renversement de perspective implique.

Ce que je vous propose, c’est d’assister à travers mes billets, de temps à autre (tous les quinze jours ou une fois par mois), à cette extraordinaire aventure, où qu’elle me conduise – espérons jusqu’à l’édition et à tout ce qui s’ensuit -, et à cette occasion d’essayer d’explorer ensemble les mystères de la création.

A vos questions, si vous m’en posez, j’essaierai de répondre, en toute franchise. Mais autant vous prévenir : il ne s’agira pas de vérités, de règles générales, ni sur les écrivains, ni sur l’écriture. Ce ne seront que ma réalité, ma façon de vivre cette condition, et le travail que tout ceci impose. Autant ajouter aussi que je resterai sans doute le plus évasif possible sur le contenu de mon roman, pour ne pas vous ôter tout le plaisir de le lire un jour.

Mais laissez-moi le privilège de vous soumettre cette première question : compte tenu de ce que je viens d’exposer, êtes-vous prêt(e)s à m’accompagner sur ces territoires inconnus et fascinants ?

Si oui, alors nous aurons rendez-vous bientôt…


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 9 = 10

6 commentaires sur “De l’autre côté du livre ?

  • marie-jeanne-chambrion

    Est-ce la sortie du film sur Sherlock Holmes qui me donne cette âme de détective ? En tout cas, j’ai des progrès à faire car je n’ai rien trouvé dans votre « profil »… J’attends donc le prochain billet pour que le « fog » se lève

  • selac

    Je vous promets de compléter légèrement mon profil dans les jours qui viennent, pour atténuer l’épaisseur du brouillard qui m’entoure… J’ai déjà rajouté une photo, mais qui date un peu, je dois bien le reconnaître 🙂

    Merci de votre enthousiasme ! et donc à bientôt pour le premier billet, qui portera sans doute sur l’origine de l’idée de ce roman (livraison vers le 16 février, approximativement).

  • maryse-richardiere

    Effectivement,ça va être très captivant de suivre les explications de la gestation d’un livre jusqu’à la fin, je pense, et le fait de ne pas avoir terminé le premier et d’être déjà titillé par le prochain. Je vais passer à l’épisode suivant.