Découverte typographique aux Mille Univers à Bourges 1


Atelier Mille Univers

Samedi après-midi :  écriture et typographie à l’atelier des Mille Univers. Après un accueil chaleureux, thé, café, et chocolat, les stagiaires sont invités à créer un petit poème à partir d’une phrase : « Ce matin est bien loin.. ».

Nous voici lancés dans une cogitation intense.  Chacun ayant produit un poème, nous allons préparer celui-ci avec les caractères mobiles, mis à l’envers, sur le composteur. Chaque mot est séparé par un espace. Ce travail, pour des novices, demande une grande attention. Ensuite, plusieurs poèmes sont rassemblés dans un châssis. Encrés et imprimés rapidement, c’est le moment de corriger d’éventuelles erreurs.

Puis, chaque poème est positionné dans le châssis afin de  correspondre à la mise en page choisie pour l’impression définitive.

Ensuite le  châssis est posé sur la presse, et le projet se concrétise au fur et à mesure des mouvements du bras et du pied opposé qui entraînent  chaque impression, l’une après l’autre

Fierté personnelle inévitable d’avoir, en une demi-journée, percé les mystères de l’écriture imprimée grâce à l’attention et à la patience de l’équipe de l’atelier des Mille Univers. Cet atelier a permis d’être consciente de l’immense travail et de toutes les étapes  qui précèdent  l’édition d’un livre, tout en travaillant avec les méthodes et les outils traditionnels.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

57 + = 60

Commentaire sur “Découverte typographique aux Mille Univers à Bourges

  • M-F Joly

    C’était effectivement tout à fait passionnant cette courte immersion dans le monde de l’imprimerie.
    Découvrir ces presses, l’une datant de Gutemberg jusqu’à celle du 19ème siècle sur laquelle nous avons imprimé nos poèmes…
    Evoluer entre ces inventions humaines géniales : machines, meubles à tiroirs en bois, contenant les différents caractères utilisables…
    Avoir l’occasion de se rêver typographe en manipulant « règlettes », « plombs », « casses », plans de casses, travaillant debout devant ces vastes meubles, comme les anciens, entourés de grands panneaux représentant chacun un type de signes, les narines titillées par les odeurs d’encre…
    C’était à la fois très technique et romantique à souhait !
    Merci à toute l’équipe des Mille Univers !