Exécuteur 14, Olivier Bordaçarre dans l’atelier des Mille Univers 2


174605_186547301382862_5473848_n[1]C’est dans un lieu peu propice au théatre que nous nous sommes rendus samedi soir. Dans les locaux des Mille Univers, une trentaine de chaises en demi cercle, devant une malle, on devine que ce sera la scène, le tout au milieu de cartons, d’appareils ménagers, une armoire d’un vert criard…

19h30 nous sommes une vingtaine, nous sommes prêts, les lumières s’éteignent, nous  attendons. Le comédien arrive une couverture sur les épaules, le regard perdu, la démarche hésitante. Il est entré dans la peau de son personnage, et nous nous laissons embarquer pour un voyage dans un pays qui pourrait être la Côte d’Ivoire, le Kosovo, le Liban , ou la Libye… un pays où les hommes ont toujours de « bonnes raisons » de se haïr, de se détruire.

Scotchés sur nos chaises, nous suivons l’histoire écrite par Adel Hakim, et interprétée par Olivier Bordaçarre, sur une mise en scène de Véronique Bordaçarre. Le texte nous prend aux tripes, la peur , la terreur, l’angoisse, le dégoût, il m’arrive même de fermer les yeux, au moment ou Petit-amie subit des violences indescriptibles. Le jeu de l’acteur est super réaliste, pas une cellule de son corps n’est épargnée. Je le sens fragile vulnérable, anéanti, en l’espace de quelques minutes il est passé de l’ adolescent plein d’espoir qui rêve encore à un avenir dans un monde à construire,  à l’homme cruel, à un monstre qui crie vengeance, la voix est puissante,  c’est noir, c’est glauque, mais on n’en perd pas un mot. Quelques effets dans son jeu nous surprennent, nous font même sourire, ce ne sont que quelques bouffées d’air pour mieux replonger dans cette guerre…

Parfois, je ne vois plus l’acteur mais je pourrai peindre les images  qui me viennent . C’est dynamique, physique, nous n’en sortons pas indemnes.

Mais impossible de vous en dire plus , il faut le vivre, alors n’hésitez pas allez-y, Olivier Bordaçarre joue encore ce texte cette semaine, jeudi, vendredi et samedi à 19h30, et dimanche à 17h.

A l’atelier des Mille Univers, 32 route de La Chapelle Saint Ursin,à Bourges

02-48-50-31-75


A propos de martine gallois

De formation comptable, je suis passée dans le monde de la littérature par les contes, en passant mon Bafa. A la DLP 18 depuis le 1er septembre 1996, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer des fonctions très différentes et toutes très enrichissantes. Prêt au public à l'annexe, participation au groupe formation animation, gestion des marchés publics et de la comptabilité, conteuse...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

79 − 78 =

2 commentaires sur “Exécuteur 14, Olivier Bordaçarre dans l’atelier des Mille Univers

  • Touzel-Paillard

    Je confirme ce que dit Martine. J’y ai été jeudi dernier et nous étions trois spectateurs, ce qui rajoute encore à la performance d’Olivier Bordaçarre qui a donné son texte avec toute son énergie comme si nous étions 50 à l’écouter. Le texte est magnifique et la mise en scène et le jeu d’acteur sont complètement au service de celui-ci. Ne ratez pas les séances de cette semaine!