Exposition « Les Camps d’internement du Loiret » 2


L’exposition « les camps du Loiret » qui se tient du 23 juillet au 23 septembre aux Archives départementales témoigne de l’existence des camps d’internement dans le Loiret, Beaune-la-Rolande et Pithiviers, de leur histoire et de la vie quotidienne des plus de 16 000 Juifs qui y ont été détenus entre 1941 et 1942, et en particulier les 4 000 enfants du Vel d’Hiv, ainsi que du camp de Jargeau, camp d’internement pour les Tsiganes (2 000 personnes internées de juin 1940 à décembre 1945).
Adultes et enfants, dans leur très grande majorité, ne quittèrent les camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande que pour être ensuite déportés à Auschwitz. Tous les enfants y furent assassinés. Rares furent les adultes qui revinrent de cette déportation. L’histoire de ces deux camps montre comment les persécutions antisémites de Vichy ont participé du processus qui devait mener à la Solution finale conçue par les nazis.

arton943-35364

Cette exposition a été réalisée par le CERCIL [1] à partir de documents et iconographie provenant d’archives publiques et privées, pour la plupart inédits.

Illustration : Aline Korenbajzer. Arrêtée avec sa mère lors de la rafle du Vel d’Hiv du 16-17 juillet 1942. Internée à Beaune-la-Rolande avant sa déportation et son assassinat à Auschwitz le 31 août, jour de ses trois ans. CERCIL (DR).


A propos de Christine Perrichon

Les autres... Mes copains d'école... Eux, ils jouaient aux pompiers, à l'école, au docteur... Moi ? A la bibliothécaire : j'avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter... Ajoutez à ça d'avoir été pendant longtemps l'une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d'O. Et, chaque mercredi : " Quel est ton numéro de carte ? - 2552 - Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000)" Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires... C'est comme ça que j'ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs... Au moins, ça me racontait la vie ! Et je me disais : " Si j'étais bibliothécaire... je laisserais les enfants choisir ce qu'ils veulent lire..." Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!! Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact : - Quand les cartons de livres commandés arrivent, c'est chaque fois un peu noël... - Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c'est chaque fois un moment de bonheur... - Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c'est la plongée excitante vers l'inconnu... Une nouvelle aventure s'ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d'échanges et de partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

61 − = 56

2 commentaires sur “Exposition « Les Camps d’internement du Loiret »

  • Michèle

    Si vous allez sur Paris , je vous conseille l exposition à l hôtel de ville sur la rafle du Vel d Hiv. On y parle justement des camps d internement comme celui de Pithiviers.

  • Michèle

    Exposition  » C’étaient des enfants  » du 26 juin au 27 octobre 2012 . Salon d ‘ accueil rue de Rivoli. Tous les jours sauf dimanches et jours fériés de 10 h à 19 h .