festival du mot à LA CHARITE


Photo G.J. La Loire à  La Charité
FESTIVAL DU MOT A LA CHARITE SUR LOIRE

Habitant exactement à la frontière sud-est du département il m’est parfois donné d’assister aux manifestations culturelles de nos voisins Nivernais.
Ce vendredi, en apéritif aux Futurs de l’Ecrit, je décidai de me rendre au Festival Du Mot à La Charité Sur Loire – ville du livre .Ce festival s’étale longuement depuis le mercredi jusqu’au lundi de Pentecôte.

D’abord, il y a la ville, magnifique, énigmatique dès son approche par le pont dont le long feu rouge nous permet de scruter les détails architecturaux de cette cité construite tout en surplomb du fleuve. De riches demeures bordent la Loire. Vous pouvez vous garer là ; et, si vous êtes plus hardi, il y a aussi un petit parking à gauche au pied du Prieuré, en passant sous le porche, dès qu’on a parcouru les quelques mètres de la très pittoresque rue des ponts (trois, depuis La Chapelle Montlinard).

                                                                                     Photo G.J. Longue observation fertile!

Furetant au hasard, j’ai trouvé un programme-papier(eh oui, l’information trans-départementale est inexistante, il faut bien le reconnaître et je possédais juste l’imprécis souvenir du programme du Net).

Photo G.J. Après la rue des ponts, à gauche le porche.

Trottinant au gré des expositions, j’ai trouvé, entre autres , deux petits bijoux :
– Celle de Marie Mercié qu’on visite dans le noir avec une pile électrique (exposition de sujets en sisal, illustrant les contes de son enfance.

Photo G.J. Gde Rue    

C’est très onirique; on y voit « seule la main maléfique tient le crapaud » dixit la légende d’une création représentant une main noire tenant en laisse un crapaud de légende..et d’autres scènes toujours en sisal colorée. L’odeur de sisal est là aussi… 

 Une qui n’est pas dans le Net  , en haut de la rue principale , à droite dans une ancienne boutique : des carnets de voyage d’élèves de 13-14 ans lors d’un séjour en Angleterre ; chacun y ayant collé ses souvenirs symboliques et apposé sa prose dans des styles très élaborés, des calligraphies soignées et harmonieuses et des dispositions on-ne-peut-plus artistiques (carte postale en bande ; miniatures pastel..)

-Et puis, dans la salle XVIIIe je me suis arrêtée longuement devant les œuvres de Denis Robert. .wikipedia.org/wiki/Denis_Robert
Il avait même poussé la gracieuseté jusqu’à mettre quelques affiches à notre disposition : un pensum ré-écrit sur un listing de Clearstream :http://fr.wikipedia.org/wiki/Denis_Robert

Certaines de ces expositions durent tout le mois de juin, et d’autres jusqu’à la fin de l’été.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 69 = 75

0 commentaires sur “festival du mot à LA CHARITE

  • Dominique Laganne

    S’il n’y avait pas eu en même temps « Les Futurs de l’Ecrit », je serais volontiers allé trottiner avec toi pour découvrir à la fois le festival, et la ville que je ne connais pas encore. Une prochaine fois peut-être ?

  • genevieve jolivet

    En fait j’avais prévu d’aller à La Charité le vendredi et à Noirlac le dimanche, si je n’avais pas eu d’impondérable. Pour te consoler, je peux te dire qu’en août il y a aussi « le festival du blues » avec des concerts gratuits l’après-midi ,dans les jardins du Prieuré.mon lien enfin je l’espère: les années passées, celà était ainsi.
    Et tous les 3e dimanche du mois, le marché aux livres anciens (12 librairies je crois + les non sédentaires) donne une atmosphère très ???festivalière ; avec la belle lumière des villes du bord de la Loire.