Formation de 10 jours 2015 : rencontre auteur, éditeur, libraire 1


 

Un moment fort du stage de base de la Direction de la Lecture publique : La table ronde avec la libraire  Isabelle Le Cleach, l’auteur illustrateur Yann Fastier et l’éditeur  Stéphane Queyriaux .

 

Chacun a évoqué son parcours professionnel et a répondu aux questions des stagiaires :

Isabelle Le Cleach a ouvert sa librairie, La Plume du Sarthate, en 1992 loin du centre ville et dans un espace assez restreint.

Ce métier exige  une bonne gestion : I.L.C. nous a expliqué le travail avec les représentants concernant les offices à façon : Il s’agit d’un contrat par lequel le libraire s’engage auprès d’un fournisseur à lui commander un certain volume de livres parmi les nouveautés et qui lui permet de renvoyer les invendus, plus de trois mois et moins de douze mois après la parution. (in Wikipedia).

Il faut également aimer les textes, les auteurs car dit-elle « c’est le coeur du métier » ; ainsi elle a beaucoup lu d’ouvrages pour la jeunesse et aujourd’hui elle lit encore environ 150 romans par an.

Elle milite pour la librairie indépendante  et  la diversité de la production éditoriale, avis évidemment partagé par l’éditeur et l’auteur.

 

Stéphane Queyriaux a créé L’Atelier du Poisson Soluble  en 1989 avec Olivier Belhomme. Ils éditent principalement des albums.

Leur catalogue s’est construit de façon anarchique sans ligne éditoriale, l’essentiel étant qu’ils soient touchés par l’illustration et/ou le texte. Aujourd’hui ils reçoivent environ 2000 projets par an .

Il faut jongler entre l’envie de sortir des standards de format, de présentation, de papier et…  les contraintes économiques (le panier moyen de l’acheteur a diminué).

Le Poisson Soluble  emploie cinq personnes en 2015 ; il est son propre diffuseur.

Yann Fastier est auteur, illustrateur et… bibliothécaire. En travaillant en  bibliothèque,  il a découvert des albums beaux, intelligents qui lui ont donné envie d’en faire et d’autres « plutôt moches » qui lui ont permis d’oser publier, ce qu’il fait à partir de 1999 au Rouergue, chez Paquet et au Poisson Soluble.

Pour lui « l’auteur » est un trappeur qui joue avec le lecteur, lui tend des perches et des pièges ». Il dit aussi que l’inspiration n’existe pas, que c’est ce qu’on a vu, entendu, vécu qui nous pousse à créer. Pour lui un album « pur » est un album sans texte.

Y.F dit encore que « le livre est terminé quand il est lu ».

Il répond  à des questions sur des livres controversés comme « Corrida » qui est un album coup de poing ou  « On dit », livre d’ambiance.

Y.F. prépare un album documentaire sur Georges Guingoin qui sortira à la rentrée.

 

 

Nous avons particulièrement apprécié chez les trois invités l’humour, la passion, la clarté, la pédagogie , l’écoute, la même volonté de garder leur indépendance, de préserver la diversité de la création artistique.

 

 

DSC00450

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 1

Commentaire sur “Formation de 10 jours 2015 : rencontre auteur, éditeur, libraire