Formation de 10 jours 2016 : rencontre auteur, éditeur, libraire


Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

 

Un des  moments forts du stage de base 2016 organisé par la Direction de la Lecture publique : La table ronde avec le libraire  Wilfried Séjeau,  l’auteur Alain Philippe et l’éditeur Christophe Matho.

Chacun a évoqué son parcours professionnel et répondu avec franchise et enthousiasme aux questions des stagiaires :

Christophe Matho a repris le groupe de presse et d’édition CPE – « Le Petit Solognot », à Romorantin (41) en 2011.

Il a plusieurs « marques » avec des lignes éditoriales différentes : Marivole (romans de terroir  avec entre autres la collection « années 60 » qui marche bien), Magasin pittoresque (beaux livres documentaires) et CPE (régionalisme Berry-Sologne). Il dirige  également 2 revues  d’information gratuites : le petit Solognot et le petit Berrichon.

15 salariés sont  répartis sur la presse et l’édition.

C.M. reçoit près de 200 manuscrits par an ce qui demande un gros travail de lecture. En fonction de la ligne éditoriale, l’éditeur peut avoir beaucoup de modifications à apporter à à l’ouvrage « brut » de l’auteur. Il faut compter 3 à 6 mois pour éditer un livre.

Pour illustrer les beaux livres, il utilise des plateformes d’hébergement de photos professionnelles ou amateurs à des fins économiques et pour assurer cohésion et diversité dans les livres.

C. M. a abordé la question de la réimpression ou réédition d’ouvrages sans autres modifications que le titre et la couverture  (du « resucé » a-t-il dit), auxquelles il préfère la réactualisation ou même la réécriture d’un livre sur le même sujet.

Une grande partie des publications est disponible en version numérique.

Il a aussi expliqué le rôle du distributeur et du diffuseur, bien distincts de celui d’éditeur.

index5

 

 

L’auteur,  Alain Philippe est au départ un écrivain amateur puis à la retraite il en a fait son activité principale.

A.P. est un passionné, exigeant, il exploite son expérience et ses connaissances pour transmettre un message à ses lecteurs. C’est un chasseur « antichasse ». Il rédige de nombreux articles pour différentes revues de chasse.

Il participe à des séances de dédicaces dans les salons spécialisés.

En septembre 2016 vont sortir « Chiens de chasse passion » et « Le grand livre de la vénerie, la trompe et le fouet ».

1540-1index2

 

 

 

Wilfried Séjeau est devenu libraire un peu par hasard ; il a acheté la librairie généraliste et musicale Le Cyprès à Nevers en 2008, puis en 2012, Gens de la lune, librairie jeunesse qui se trouve à quelques mètres du Cyprès. Sept salariés travaillent sur les deux lieux.

Le Cyprès-Gens de la lune est une librairie indépendante de niveau un.  Il n’y a pas d’envoi d’office systématique ; W.S. reçoit 8 ou 9 représentants par semaine qui présentent des ouvrages cypres-81e8dde différents groupes de diffusion.

Vitrine_GDLL-39536

Parfois des auteurs lui proposent des manuscrits, il les oriente vers les maisons d’édition.

Pour valoriser la librairie et les auteurs,  W.S. organise 20 à 30 rencontres et dédicaces par an. Il préside le groupement de libraires  « Initiales »  et fait partie du réseau lalibrairie.com ; il affirme que les librairies indépendantes peuvent soutenir la concurrence avec les grandes surfaces culturelles et les entreprises de commerce électronique.
Les libraires et les bibliothécaires réalisent un travail complémentaire autour du livre. Tous deux ont un rôle de conseil auprès des lecteurs qui ont du mal à se retrouver dans une production pléthorique. W.S. travaille beaucoup avec les bibliothèques.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *