Futurs de l’écrit > live blogging du 31 mai 2009


12h00 (CP) : Dans quelques minutes des images de la journée d’hier : soundpainting, souk de la parole, …

14h00 (MN): Quelques photos d’hier
 

15h00 (NV) : ouverture « officielle » du stand, pendant ce temps Pierre monte une nouvelle vidéo et les équipes se mobilisent pour couvrir les spectacles qui commencent. Temps de rêve sur Noirlac 😉

15.15 (CC) : les voûtes de l’abbatiale reprennent voix, les pierres reprennent  vie sous le souffle des « voix multiples », phrases psalmosdiées puis reprises en choeur, ballets… L’esprit des lieux, quoi!

15.20 (MD) : Après une matinée beaucoup plus sereine que les deux précédentes, un repas rafaîchissant et revigorant, une sieste dans les chaises longues en bambou, me voilà prête à profiter  de tous ces chantiers ! Le sound painting dans l’abbatiale augure bien du reste ! Je file écouter la logorrhée de Rabelais….

15h50 (KD) : Noirlac ce sont des mots qui s’échappent s’envolent se posent et résonnent longtemps … des mots fous des mots doux des mots de révolte criés bouche et yeux vibrants …

 

 16h20 (CL) : Retour de Voyage au centre de Noirlac, un film réalisé par des élèves de 3ème du collège Victor Hugo de Bourges : une manière sympathique de découvrir Noirlac à travers le travail des élèves qui ont,  je pense,  découvert en même temps Noirlac et comment on réalise un film documentaire. Je crois que rien que pour ça, cela valait la peine !

17h (VF) : des journées très remplies, de nombreux spectacles et il faut choisir. Prise de son, prise d’images nous essayons de partager avec vous tous ces moments riches d’échanges. Dernier spectacle vu Ian Monk: lecture de textes avec illustrations sonores jazz. Nous sommes restés perplexes… Un coucou à tous ceux qui n’ont pu se joindre à nous et qui pourtant vont pouvoir suivre et découvrir tous ces spectacles et expositions…avec nous.

17h45 (MJC) :  des photos des histoires des photos des histoires des émotions  plein les yeux merci. (suite à la visite de la narration photographique)

17.52 (CC) : de retour  du divan où se sont allongés les Vierzonnais pour dire leur ville, Vierzon la mal-aimée, Vierzon riche de tout son passé prolo, une longue histoire qui s’est inscrite dans les rides des anciens toujours verts et encore rouges des saines colères, Vierzon et sa beauté autre, pas celle des lieux toutistiques et des guides de voyage, mais celle de tous ces coeurs encore battants au long des « chouettes métingues », Vierzon toujours vivante de sa jeunesse malgré une mauvaise réputation savamment orchestrée!

réussi aussi à capter quelques bribes des lectures de Maître François, dans un espace plein comme un oeuf et bien mal adapté à la démesure d’Alcofribas! Mais Bon, toujours défrisant quand même!

18 h 08 (Valérie Milvoy) : Connaissez-vous  » Pages de mer « , sur Radio Ô ? Une émission pleine d’embruns, de marins, d’horizons, de poissons !

40 minutes de lecture et de musique : un auteur par émission…  Déjà 57 émissions, de Francisco Coloane à H.G Wells en passant par Jean Malaurie, Jean Recher, Jacques Josse (éditions Wigwam), Alexis Gloaguen et Italo Calvino (liste non exhaustive!), d’autres suivent, tous chantres de l’océan et de ses aventuriers.

Rendez-vous sur Radio Ô… La petite soeur D’RFO.

19h21 (c.c) :  j’ ai vu des gens qui marchaient sans parler autour du cloître . C’était très bien à bientôt.

19.34 (CC) : J’ai vu des poings levés, des histoires en images, des CM2 vouloir et des autoportraits qui parlent…

19h44 (JFC) Concert de « La Bergère ». Une machine à remonter le temps. Des textes mélancoliques, une instrumentation minimaliste (guitare, vielle) et une voix, celle de Sylvie Berger… et quelle voix, toute en retenue et en émotion, au service d’une musique toute en tendresse. Seul reproche la taille de la salle, vraiment trop exigüe et ne pouvant contenir le nombreux public.

20h20 (DL) : Des expos, du théâtre, des chansons, des histoires en langue des signes, des textes lus par Ian Monk sur une impro de jazz, Lénine qui  interroge le visiteur sur le sens de l’engagement, du soleil, du soleil, du soleil et encore du soleil… Plein la vue, ébloui, on en redemande et c’est déjà – presque – fini… Et on se prend, déjà, à penser à la prochaine édition des Futurs… En attendant, voilà une image de Noirlac (pas trafiquée) pour rêver qu’un autre monde est possible…

… Mais l’aventure ne s’arrête pas là! Soyez au rendez-vous de Chermedia dans les jours qui viennent pour de nouveaux textes, de nouvelles vidéos qui viendront enrichir ce live-blogging! Adelante!


A propos de Christine Perrichon

Les autres... Mes copains d'école... Eux, ils jouaient aux pompiers, à l'école, au docteur... Moi ? A la bibliothécaire : j'avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter... Ajoutez à ça d'avoir été pendant longtemps l'une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d'O. Et, chaque mercredi : " Quel est ton numéro de carte ? - 2552 - Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000)" Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires... C'est comme ça que j'ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs... Au moins, ça me racontait la vie ! Et je me disais : " Si j'étais bibliothécaire... je laisserais les enfants choisir ce qu'ils veulent lire..." Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!! Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact : - Quand les cartons de livres commandés arrivent, c'est chaque fois un peu noël... - Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c'est chaque fois un moment de bonheur... - Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c'est la plongée excitante vers l'inconnu... Une nouvelle aventure s'ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d'échanges et de partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

33 − 28 =

0 commentaires sur “Futurs de l’écrit > live blogging du 31 mai 2009

  • F Bon

    Celui qui n’aime pas :

    c’est la mode en ce moment je trouve que ça dénature ça fait un peu cour des miracles moi je préférerais qu’il y ait de la musique ah c’est une fois par an ah bon alors ça va une fois par an d’accord mais on n’a pas la même conception c’est vrai que faut pas non plus faut mélanger les styles le moderne la culture comme elle est maintenant mais si c’est qu’une fois par an ?
    (captation orale)

  • Nicolas Voisin

    commentaire de François Bon : il s’agit de la retranscription « d’un coup de gueule » émis par un visiteur des futurs de l’écrit passé hier (je pense que sans cette contextualisation ce message était difficilement compréhensible François 🙂