Gribouille et Rafistole par les Soeurs Moustache


lsm_album1

Les Soeurs Moustache ? De la chanson française… Encore ! Oui mais avec bandonéon, accordéon, guitare, trompette, flûte, batterie, et tutti frutti, autrement dit l’Orchestre de la Lune… Et 3 chanteuses pêchues qui nous proposent des textes décalés, des musiques entraînantes et des orchestrations emballantes. On se dit qu’en concert, ça doit être encore mieux… Un univers onirique et sensible mais aussi drôle et chaleureux…

Par leurs mots gouailleurs, elles chantent leurs maux ravageurs…

« Lè poil

J’est la barbe assmatik

Sa grate ça pic

Et la moussetache un peu dru

je raze… ya plu

Les fille ci vou vou recaunéssait

dent c’est p’tit poil

sous vent malle plassez

sela ne vous déplèze Meucieu

Toux cé poil plutö disgrassieu »

pix_sm1_small

Moi j’en ai gros sur la patate

Faut que j’réfléchisse et puis que j’me tâte

Le cornichon, la musaraigne

Le port-dentif avant qu’ça saigne

Avant qu’j’me r’prenne une paire de claques

Ouis j’en ai gros sur la patate

Y al grand-père parti au ciel,

Ca me rouille encore l’abeille

Ca m’époumonne, ça m’asphixie

D’savoir qu’il est dans l’paradis…

A découvrir sans a – priori… Et si elles passent près de chez vous, n’hésitez pas… Elles étaient mardi 16 août à Mers sur Indre dans le cadre du festival Darc et seront du 11 au 15 septembre en résidence à Loches.

pix_sm4_small


A propos de Christine Perrichon

Les autres... Mes copains d'école... Eux, ils jouaient aux pompiers, à l'école, au docteur... Moi ? A la bibliothécaire : j'avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter... Ajoutez à ça d'avoir été pendant longtemps l'une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d'O. Et, chaque mercredi : " Quel est ton numéro de carte ? - 2552 - Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000)" Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires... C'est comme ça que j'ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs... Au moins, ça me racontait la vie ! Et je me disais : " Si j'étais bibliothécaire... je laisserais les enfants choisir ce qu'ils veulent lire..." Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!! Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact : - Quand les cartons de livres commandés arrivent, c'est chaque fois un peu noël... - Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c'est chaque fois un moment de bonheur... - Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c'est la plongée excitante vers l'inconnu... Une nouvelle aventure s'ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d'échanges et de partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 7