Halte, on ne passe pas ! 4


 

“Halte, on ne passe pas !”
C’est par cette injonction qu’un soldat, obéissant aux ordres de son général, empêche les personnages de cette histoire de passer de la page de gauche à la page de droite. L’officier, bardé de décorations, a décidé de garder cette page blanche pour l’occuper à sa guise et en être l’unique héros et hurle : « A partir de maintenant ce sera ainsi, pas de discussion ! ». Les personnages, qui apparaissent petit à petit sur la page de gauche et s’y entassent, demandent des explications et essaient de faire comprendre au soldat qui garde la « frontière » l’absurdité de la situation, mais il reste inflexible. C’est alors qu’un ballon échappant à deux enfants roule sur la page de droite…
Voilà un album jeunesse qui, sans en avoir l’air et avec humour, traite de totalitarisme, de problème de frontières, de rébellion face à l’arbitraire. En utilisant le cadre de la double page, les auteurs se servent de la pliure centrale comme d’ une frontière infranchissable empêchant la libre circulation des personnages. Ceux-ci, dessinés au feutre d’un trait presque enfantin, forment une communauté pleine de vie où se côtoient des enfants, des basketteurs, une femme enceinte, un marchand de glace, deux prisonniers en fuite, un astronaute… On y croise même le Petit Chaperon Rouge et un célèbre extraterrestre. Tout ce petit monde coloré, à l’étroit sur la page de gauche, contraste avec l’espace vide et immaculé de la page de droite, mettant visuellement en évidence l’aberration de la situation. On s’amuse aussi à suivre les personnages d’une page à l’autre en essayant de les retrouver dans une foule de plus en plus dense qui finira par semer une joyeuse pagaille.

A découvrir aux éditions Notari.

halte

 

Halte, on ne passe pas !
Isabel M. Martins et Bernardo P. Carvalho


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

88 + = 97

4 commentaires sur “Halte, on ne passe pas !