Il pleut, il mouille, c’est la fête à la …. Gargouille! 2


Gargouille pour CorinneElles nous dominent, nous observent, nous amusent ou nous effraient, les gargouilles ornent nos monuments depuis le début du XIIIe siècle.

Alors simples gouttières, et destinées à protéger les murs et les mortiers, elles rejetaient l’eau de pluie loin de ceux-ci.

La libre imagination des sculpteurs exceptionnels du Moyen Age leur a donné une variété de formes prodigieuse, et plutôt zoomorphes qu’anthropomorphes, avec tout de même une constante, les gargouilles s’identifient très souvent aux diables et dragons…

Symboliquement, les expressions grotesques ou monstrueuses des gargouilles étaient censées protéger les bâtiments et les hommes en repoussant les démons ou énergies extérieures…

  

Couverture-Gargouille-pour-CorinneL’acquisition récente de l’ouvrage de Jean-Louis Fischer, intitulé « Monstres de pierre, gargouilles, diablotins et autres créatures », aux Editions Ereme, vous permettra de découvrir « …l’univers fantastique des monstres, chimères et gargouilles qui occupent les façades de nos cathédrales, habitent nos musées, et hantent notre imaginaire… »

 

Prenez du temps (et un parapluie !) pour les observer, vous ne les verrez plus de la même façon…


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

53 + = 55

2 commentaires sur “Il pleut, il mouille, c’est la fête à la …. Gargouille!