Illustration sonore ou écriture : la Fête tombe à l’eau


A partir d’une photo ou d’une vidéo, laisser les sensations venir, les traduire en mots ou en sons, tel est le défi du jour !

 La photo provient de  Gamekult

 Partis à l’origine enquêter sur les congés payés, cinq envoyés spéciaux de Chermedia ont assisté à l’une des plus grandes catastrophes de ces 20 dernières années.

La « Voix de l’arcachonais » l’ annoncait depuis quelques mois. Enfin Il arrive, Il est là. Qui ça Il ? Comment ça qui ? Le fabuleux surfeur NIC D’ARCACH, qui nous arrive au terme d’un double tour du monde.

Pour ne pas manquer l’évènement, un petit groupe de midinettes avait établi leur campement depuis quelques semaines, bientôt rejoint par une foule bigarrée de fans enthousiastes.Une occasion pour les loueurs de parasols qui voyaient avec morosité se terminer une saison en demi teinte, de limiter leurs pertes (sic).

L’après-midi touchait à sa fin, quand une sourde rumeur commença à agiter la foule des admiratrices. Le soleil déclinant fit étinceler la crête d’une vague, Il apparut tel Neptune surgissant des flot. « Nic, nic,  nic… Nicolas » scandait la foule en délire.

C’est l’instant que choisit le destin pour frapper !

Au moment même où il entonnait un chant propre à galvaniser la foule, un monstrueux requin surgit traitreusement et…

« Cric crac, nic niqué

dans le gosier du requin

le surfeur pas malin

disparut tout entier. »

[par Christine, Christine, Nathalie, Roger, Christian]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + 1 =