Impressions de Grignan


Marie-Claude, bibliothécaire à Bourges, nous a envoyé ses premières impressions du voyage d’étude au festival de la correspondance :

« La mise en valeur du thème de la correspondance dans chaque librairie ou chez les bouquinistes a permis de découvrir combien cette production était importante dans l’édition.
 

Emmanuelle Rivière

La lecture mise en scène a donné une dimension encore plus émouvante à La séparation de Véronique Olmi, et l’émotion était également présente à l’écoute des lettres à Mita de Christina Campo.

 

 

 

 

 

 

J’ai apprécié l’étonnante organisation de ce festival misant sur la participation de tous, professionnels et simples particuliers. »

La participation des commerçants et des personnes privées pour permettre à chacun d’écrire à la plume dans un coin ombragé et fleuri d’un jardin, dans la fraicheur d’un lieu comme le four banal ou à l’étage d’une boutique a été récompensée me semble-t-il par l’importante participation appliquée des « écrivains » à la plume peut-être d’un jour pour certains.

Le fait d’écrire à la plume impliquant de plus de réfléchir longuement à l’écrit, pas de « blanc », pas de « supprimer ou couper » !!!

 

 

 

 

Les animations, ateliers, conférences, repartis dans l’ensemble du village permettaient d’en saisir quelques moments au fil des déambulations.

 

Une journée et demie de découvertes dans un cadre historique et fleurant bon la lavande…. »

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

45 − = 41