J’ai quitté Paris le 26 octobre 1936… Guerre d’Espagne par les Szgaboonistes


gde-200Au détour d’un bac, une jaquette jaune, esthétique street art : Les Szgaboonistes – Musette punk manouche – Guerre d’Espagne… Étoile rouge, accordéon, porte-voix… Plongée immédiate dans l’univers des Brigades Internationales…  « Cette mobilisation, la plus grande et la plus belle preuve d’internationalisme, était célébrée à l’époque par tant de chansons, dans toutes les langues. Je trouve magnifique qu’elles résonnent encore aujourd’hui à travers ces nouvelles chansons. » écrit la grande résistante Lise London.

Un univers musical très particulier, tonique et râpeux, qui vous emporte. Des textes forts et engagés où l’on retrouve toute la mythologie de ces années là : fraternité, courage, camaraderie, violence… Avec « No pasaran » ou « Le Feu »…

Comme un coup de poing dans le cœur, écoutez « Le jugement dernier »

Ils ont décidé de m’ôter la vie

Condamnée, je serai fusillée

Mais ils ne sont pas pressés

Ils attendent que j’aie accouché

Je compte sur toi

Ma Pepita

Quand ils viendront m’chercher

Pour l’élever

Aimer cent fois

Ce fruit de moi

Que je n’élèverai pas

Tu l’aimeras, tu l’aimeras…

Parfois aussi des textes plus légers, voire carrément décalés… Avec « Ray Ban » ou la vraie-fausse histoire drolatique de Raymond Bankerstein…

« Résister »… Avions-nous dit !


A propos de Christine Perrichon

Les autres... Mes copains d'école... Eux, ils jouaient aux pompiers, à l'école, au docteur... Moi ? A la bibliothécaire : j'avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter... Ajoutez à ça d'avoir été pendant longtemps l'une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d'O. Et, chaque mercredi : " Quel est ton numéro de carte ? - 2552 - Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000)" Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires... C'est comme ça que j'ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs... Au moins, ça me racontait la vie ! Et je me disais : " Si j'étais bibliothécaire... je laisserais les enfants choisir ce qu'ils veulent lire..." Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!! Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact : - Quand les cartons de livres commandés arrivent, c'est chaque fois un peu noël... - Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c'est chaque fois un moment de bonheur... - Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c'est la plongée excitante vers l'inconnu... Une nouvelle aventure s'ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d'échanges et de partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

23 − 14 =