Kali et Aphrodissia vues par Marguerite Y. et Françoise T.


Françoise Tixier, comédienne et lectrice, est venue rencontrer des bibliothécaires du réseau départemental pour leur présenter un projet de lecture et spectacle autour de deux textes extraits des « Nouvelles orientales » de Marguerite Yourcenar.

Elle souhaitait travailler sur des textes forts, résistants, qualités qu’elle a trouvées dans l’écriture de Marguerite Yourcenar.

D’abord elle nous lit « Kâli décapitée », texte court, puissant qui laisse l’assistance sans voix dans un premier temps. Puis chacun a pu exprimer son ressenti :

Cruel, dur et doux à la fois, repoussant et attirant, érotique et sanglant,…

Françoise Tixier note toutes les remarques et nous fait partager ses impressions :

« comment l’art transforme des choses assez dures en actes de beauté » ;

elle veut « voir la lumière sous le noir ».

Les échanges ont enrichi sa réflexion sur les formes que prendront la lecture et le spectacle. Certains ont proposé des idées autour des sons, de la  musique et des mouvements qui pourraient s’insérer dans les blancs et servir de transition entre les textes, comme des sas.

groupe

La seconde lecture, « La veuve Aphrodissia », fut suivie elle aussi d’un long silence introspectif.

Les réactions sont très diverses :

Certains se sont identifiés au personnage, si proche de nous dans son humanité imparfaite, d’autres ne sont pas « rentrés » dans ce récit, quelques uns ont fait référence à d’autres textes littéraires, ont évoqué des musiques.

Pour F.T, l’important est que les gens soient touchés, même si c’est inconfortable. Les deux nouvelles mettent en lumière nos ombres… et nous questionnent sur nos choix de vie.

Reste à savoir dans quel ordre lire les deux textes ; la question reste en suspens ; la comédienne a écouté les arguments et prendra sa décision. A suivre

La lecture sera prête à l’automne pour être accueillie dans les bibliothèques ; ce sera l’occasion de découvrir ou redécouvrir une langue superbe et des histoires terribles pour tout public à partir de … l’adolescence.

livre nouvelles

Article rédigé par Marie-Jeanne, Anne, Véronique G et Thomas.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 53 = 59