La fête de l’écrit : de la lumière et du bonheur !


De nombreuses personnes ne rateraient ce rendez-vous sous aucun prétexte. Car la Fête de l’écrit est bien plus que la mise en scène de textes écrits par des adultes apprenant ou réapprenant la langue française : c’est un condensé de vie, un témoignage sur ce que sont la marginalité, l’exil ou la difficulté à se construire une place de citoyen ; c’est également de l’émerveillement, des amitiés, de la fierté d’avoir progressé. Sur scène, les comédiens amateurs qui jouent ces textes – des enfants, des lycéens – et ont pour mission de traduire au mieux des souvenirs de vie débordant d’humour, de tendresse, de tristesse aussi parfois, sont conscients d’être les dépositaires de mots chargés de chair.

Mais reprenons par le commencement : « Quand l’écrit prend la parole » est un concours régional d’écriture organisé par l’association berruyère Accueil et Promotion. Sa dynamique poursuit trois objectifs :

·         valoriser l’expression écrite d’adultes dans une démarche de reconnaissance sociale, culturelle et professionnelle ;

·         faciliter l’intégration par l’apprentissage ou le ré-apprentissage du français, moyen indispensable à tout parcours d’insertion ;

·         impulser le renouvellement des pratiques pédagogiques en favorisant l’échange d’expériences entre formateurs.

Son histoire nous est racontée par Sophie Noc, responsable du centre de formation d’Accueil et Promotion.

 

 Le concours d’écriture est une entité multiple : il est tout d’abord des textes, dont la force est d’être chargés d’un vécu et d’une émotion où la sincérité transparaît derrière les mots, simples et efficaces. Il est ensuite un spectacle, au cours duquel les auteurs des textes, écrits à force de travail autour de la langue française, les entendront prononcer par d’autres, des jeunes pour qui cette langue est naturelle et évidente… choc d’expériences opposées !  Il est enfin une rencontre entre les écrivains et les acteurs/diseurs, qui a lieu après le spectacle dans la belle salle du duc Jean, prêtée par le Conseil Général du Cher. Les échanges sont alors l’occasion pour chacun de dire son admiration pour le travail de l’autre, comme dans ces interviews des comédiens amateurs et des apprenants :

 

 

En 2008, le thème choisi a été LA LUMIERE

 Discours du directeur d’Accueil et Promotion
envoyé par chermedia

Parmi les 406 textes venus de toute la région Centre (voir le programme)38 ont été choisis par un jury et transmis à la Compagnie Aristée, troupe théâtrale des sœurs Aurore et Eslmeralda Pace , qui les ont mis en scène avec le concours de jeunes comédiens amateurs.

 53 autres textes, plus courts, ont illustré un agenda.

Ce 9 décembre 2008, la superbe salle du théâtre Jacques-Cœur, prêtée par la Ville de Bourges, a été pleine comme d’habitude. La séance de l’après-midi accueillait les apprenants–écrivains, les formateurs et les partenaires. Après le spectacle, les auteurs présents dans la salle sont montés sur scène et ont reçu l’agenda comprenant les textes choisis par le jury.

Le soir, la salle était ouverte à tout le public et aux familles des comédiens.

Quant au spectacle, en voici une partie …. en guise de mise en bouche ; mais bien mieux encore, nous vous donnons rendez-vous l’an prochain, pour la prochaine Fête de l’écrit !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

82 − 73 =