La Montagne de la dernière chance. 1


André Bucher
La Montagne de la dernière chance.
Éditions Le mot et le reste.

Louis, Pauline, Geffray, Georges, personnages de ce roman choral tissent des liens dans une nature
aride.

Leur vie est liée à cette montagne, à ce canyon que Georges, entrepreneur a décidé de combler, projet fou, titanesque, prétentieux à l’image de son arrogance.

La montagne veille ces hommes et femmes torturés, cabossés, qui tentent de construire ou poursuivre une vie. Pour Geffray, une seconde chance peut être !

Personnage à part entière du récit, la montagne est le poumon du livre, ses vibrations,
sa respiration accompagnent cette écriture fluide et dense à la fois.

On prend la mesure de vies si fragiles dans un environnement immuable où le héron donne la mesure du temps.

Il faut «écouter» André Bucher, ses mots résonnent, jouent une musique tout à fait singulière.

L’intensité des regards, les échanges courts entre les personnages, leur parcimonie de gestes,
tout est dépouillé, minimaliste, pour aller à l’essentiel.
Infiniment poétique, on s’immerge dans cette nature pour aller au devant de ces vies racontées.montagne de la dernière chance


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

54 − 48 =

Commentaire sur “La Montagne de la dernière chance.