La Noël en musique en Amérique du Nôoord


(Petites expressions du Québec) « Présentement avec c’te périôde de grande consommation, si c’est pas malheureux d’être obligé d’magasiner (pour des cadeaux dispendieux) dans les rues réfrigérentes avec son char sous la neige, à s’geler les gosses tout ça pour un niaiseux de Père Noâl qu’existe même pô ! Il est encore tombé de la tabernac de neige…
Un Noël blanc, c’est bien beau, mais n’empêche que si jamais je mets la main sur le câlisse de chien sale qui conduit la charrue, j’m’en vas y faire faire une hostie de boutte sur les coudes. Et pis d’abord ça glisse, hostie de crisse de temps à marde, vivement le dégel ! »

Un film musical québécois de circonstance : « C.R.A.Z.Y. » du réalisateur Jean-Marc Vallée (2006), avec le jeune acteur Marc-André Grondin, ici dans le rôle de Zac qui s’ennuie et rêvasse pendant la traditionnelle messe de minuit, également jour de son anniversaire (chaque année, son père refait le coup de la chanson d’Aznavour, pendant le repas de fête, on ne s’en lasse pas !) :

« De 1960 à 1980, entouré de ses quatre frères, de Pink Floyd, des Rolling Stones et de David Bowie, Zac nous raconte son histoire… Il nous parle avec humour et sarcasme du malheur d’être né le jour de Noël, de se sentir différent des autres (homosexuel) et de grandir dans une famille de gars auxquels il essaie désespérément de ressembler. « CRAZY »  c’est enfin le récit de ses tentatives désespérées pour regagner l’affection d’un père, pour qui il est prêt à renier sa nature profonde. « CRAZY », c’est surtout une incroyable fresque familiale, rythmée par une mise en scène inventive et une bande-son exceptionnelle ; un condensé d’humanité et d’émotion porté par des acteurs bouleversants de sensibilité et de justesse. Bref, un film original, tendre, magique, drôle, sexy, touchant et un peu fou »…

Bonnes fêtes de fin d’année ! On termine avec Noël en Amérique, mais cette fois dans la communauté irlandaise de la côte Est des USA, ici avec le joli morceau des Pogues accompagnés de la chanteuse Kirsty MacColl : « Fairytale of New-York » (à la fin des années 80) :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

45 − 38 =