La Philharmonie de Paris, Nouvel écrin destiné aux joyaux de la Musique


Salle de concert de 2400 places à l’architecture aux allures d’ondes musicales signée par Jean Nouvel et l’acousticien Harold Marshall, la Philharmonie de Paris est inaugurée aujourd’hui à La Vilette .Tout projet culturel d’envergure a son lot de détracteurs mais après 8 ans d’attente, oublions les nombreuses polémiques  (surcoût des travaux, localisation inadaptée, arrêt des concerts classiques salle pleyel dédiée dorénavant au jazz, à la comédie, au chant et à la danse) et réjouissons-nous plutôt d’avoir un équipement dans la capitale aussi prestigieux afin de promouvoir les grandes œuvres de la musique classique mais aussi du jazz, du rock et de la musique du monde.

philharmonie

Immense pari sur l’avenir, cet auditorium sera, on l’espère, un outil de démocratisation de la « Grande Musique » et au vu de la programmation 2015, il semble que la tarification des places prenne en compte cet objectif. Selon les mots de celui qui l’a imaginée dès les années 70, le compositeur et chef d’orchestre Pierre Boulez, La Philharmonie veut être le « Centre Pompidou de la musique« . L’équipement comprend six salles de répétition, un espace d’exposition (qui ouvrira avec une grande exposition David Bowie en mars), des restaurants et des cafés, des ateliers pédagogiques et une « promenade » sur le toit.

A bâtiment exceptionnel, galas d’ouverture tout aussi prestigieux, jugez plutôt : le 14 janvier autour de l’Orchestre de Paris dirigé par Paavo Järvi, des solistes d’exception Renaud Capuçon, Sabine Devielhe, Matthias Goerne, Hélène Grimaud mettent à l’honneur la musique française. Le 15, le célèbre pianiste Lang Lang rejoint l’orchestre, le 16 William Christie et les Arts Florissants, L’Ensemble Intercontemporain, le 17 le Chœur de l’Orchestre de Paris avec Laurence Equilbey et L’Orchestre de Chambre de Paris. Si vous ne pouvez pas vous y rendre, rendez-vous sur arte live pour la retransmission et le dimanche 18 janvier avec une journée spéciale Philharmonie de Paris. Au programme : le documentaire La Philharmonie de Paris, un rêve musical puis les plus beaux moments des galas d’ouverture.

N’oubliez-pas également les ressources musicales accessibles en ligne de la Cité de la Musique proposées sur le portail de la Direction de la Lecture Publique à tout habitant du Cher, hors Bourges, inscrit dans une bibliothèque du réseau départemental.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 36 = 41