La prétendu innocence des fleurs.


Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

Un livre inclassable, déroutant !

On est emLa-prétendue-innocence-des-fleursmené du début à la fin …..
Marc Ferrer juge d’instruction, reçoit à son cabinet un bouquet de fleur, et le voila retourné huit ans en arrière revivant la mort d’un amour disparu.
De bouquets en bouquets, ce jeux de piste l’emmène à Nîmes,Venise, Paris.
Un final explosif, une gerbe d’ inattendus.
Une belle réussite ce premier roman à quatre mains de Calderon et De Moras.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *