« L’Appel » de Fanny Wallendorf


Dans les années 60, Dick Fosburyhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Dick_Fosbury, jeune américain de Portland, pratique le saut en hauteur ; on le surnomme le Hurluberlu car il n’ efface pas la barre en ciseaux ou sur le ventre mais sur la dos ce qui est inédit à l’époque.

Mais il ne s’agit pas, rassurez-vous, d’un austère documentaire sur le sport !

Fanny Wallendorf s’est inspirée d’un sportif connu pour créer un personnage de fiction. L’Appel est un roman qui relate la naissance et l’épanouissement d’une carrière hors norme dans une Amérique hantée par la guerre du Vietnam ; il nous fait découvrir la vie familiale et sentimentale d’un jeune homme attachant.

L’auteure décrit de l’intérieur ce personnage un peu dilettante qui cherche à réaliser le saut parfait en se concentrant sur la trajectoire et le mouvement sauvage et parfait. Un modèle de dépassement de soi qui a su préserver sa personnalité, son originalité.

C’est un coup de maître pour cette primo-romancière qui est publiée par la petite maison d’édition Finitude.

Un livre à proposer dans le cadre des animations coordonnées « il va y avoir du sport » .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 2