Le livre « Ordre et progrès », de David Roulois, sur la défense de la nature au Brésil, en sortie librairie


A l’hôpital psychiatrique de La Charité sur Loire, un jeune journaliste vient interroger l’un de ses confrères à propos d’un étonnant voyage qu’il a fait au Brésil pour son journal. Il en est revenu très perturbé. Et il y a de quoi, comme on le verra dans ce livre qui nous montre clairement que la civilisation occidentale, commet tant de dégâts contre la nature qu’elle court en réalité à sa perte. Les Indiens du Pantanal, le savent bien, eux. C’est pourquoi ils ont accepté de confier une plante aux propriétés très spéciales au journaliste venu les interroger. Mais gare à son usage! Le monde est-il réellement prêt à découvrir la vérité?

Ordre et progrès, de David Roulois aux éditions Guillemain.

15, 90 €. ISBN : 9782912807472

David Roulois est originaire de Nevers. Il vit actuellement dans la Nièvre et travaille à la médiathèque de Cosne sur Loire. Après un parcours scolaire classique et un bac littéraire en poche, il s’inscrit à l’université section histoire et philosophie et exerce toutes sortes de métiers. Passionné par la découverte d’autres pays et d’autres cultures depuis l’enfance, sa curiosité le pousse en 2003 à partir au Brésil. C’est un véritable coup de foudre! A tel point qu’il y retourne en 2005. De retour en France, il commence la rédaction d’un texte qui deviendra « Ordre et progrès ». Inspiré de faits réels, ce récit comporte une grande part d’imagination. Cependant les éléments qui relèvent de la fiction ne sont peut-être pas ceux auxquels on pense de prime abord.

En 2009, David Roulois décide de partir vivre avec quelques amis en Nouvelle Calédonie. La rencontre avec le peuple kanak le fascine. Revenu en 2010 en métropole, il décide de faire ce qu’il aime: travailler dans le monde des livres et de la culture et devient adjoint du patrimoine en médiathèque. Aujourd’hui, trois choses l’animent: favoriser l’accès à la culture, monter sur scène pour faire rire les gens, contribuer à préserver la nature.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

42 − 37 =