Le mystère de Lucy Lost. Michael MORPURGO. Gallimard.


product_9782070664207_195x320

 

Mickaël Morpurgo nous surprends livres après livres et les lire est toujours un enchantement.

Passer du « Jour des baleines » à « Seul sur la mer immense »ou « Le royaume de Kensuké » ou bien d’autres, ses histoires restent magiques autour de récits qui s’appuient toujours sur un fait historique.

 

Ce nouveau titre a pour fond la première guerre mondiale, nous sommes en 1915, la guerre fait rage dans toute l’Europe, un navire Le Lusitania vient d’être torpillé par un sous marin Allemand faisant des centaines de victimes civiles.

 

Loin, dans les îles Scilly, une famille de pêcheur recueille une petite fille abandonnée, malade, et blessée. Alfi le jeune garçon s’attache à cette fillette mutique ayant perdu la mémoire. Avec ses parents et le médecin il tente avec acharnement à guérir « Lucy », seul mot qu’elle ai prononcé après son sauvetage.

 

Petit à petit elle sort de cet état de prostration. L’opiniâtreté de Marie, d’Alfie et de son père, leur générosité, leur patience l’aide à se reconstruire, mais il faut absolument qu’elle retrouve sa mémoire.En effet le village prends pour cible la fillette et petit à petit elle et sa nouvelle famille deviennent la cible d’une communauté meurtrie qui se dresse contre l’enfant supposant une origine étrangère, pire Allemande.

 

Bref des hommes bornés qui retournent leurs frustrations, leurs peurs, leurs douleurs (la perte de leurs enfants sur les différents fronts)contre l’enfant et la famille d’accueil.

La violence gronde,l’hostilité grandie, les gestes et les agressions se multiplient mais la famille aidée du médecin résistent.

 

Tandis que la haine collective se développe Alfie tente tout ce qui est possible pour aider Lucy à retrouver la mémoire, peut être la seule solution pour apaiser ce vent de violence qui souffle.

 

Faire front pour rester debout pour avancer, ne jamais renoncer.

Par petites touches M. Morpurgo distille cela, sans jamais être moralisateur, il raconte et dit des valeurs simples mêlées au récit qu’il construit, ou tout est fluide et évident.

 

On est emporté dans cette histoire. Des îles Scilly en passant par l’Irlande et New-York nous verrons Alfie et Lucy grandir et vivre leur vie d’adulte après avoir surmonté toutes ces épreuves.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

87 − 82 =