L’éloge du théâtre: acte I 1


stagesthéâtre2013 002

Nous étions une dizaine de bibliothécaires à participer le 30 mai à la Direction de la lecture publique au stage « A la découverte du théâtre contemporain » ; il était animé par Christine Deroin, écrivain, metteur en scène, animatrice d’ateliers d’écritures,…(nous l’avions accueillie en 2009 pour une formation à l’atelier d’écriture)

C.D a brossé un panorama du théâtre contemporain de 1945 à nos jours en illustrant ses propos par de nombreux témoignages, de savoureuses anecdotes et en nous laissant beaucoup d’espace pour les questions, remarques, réflexions tout au long de la journée. Elle a choisi une douzaine d’auteurs marquants dans l’évolution du théâtre, son objectif n’était pas d’être exhaustive (à nous de découvrir d’autres écrivains qui constitueront notre « playlist » personnelle).

Voici quelques étapes de notre voyage en art dramatique :

Jean-Paul Sartre qui utilise le théâtre pour démontrer une thèse, Samuel Beckett, un des pionniers du théâtre de l’absurde

René de Obaldia dont nous avons pu « déguster » quelques pages

stagesthéâtre2013 001

Michel Tremblay (pour moi le plus tendre, le plus drôle en temps qu’auteur dramatique et romancier), qui met en lumière les classes populaires québecoises

et dans la même veine Jean-Paul Wenzel ,  Michel Vinaver et Philippe Minyana

puis Jean-Claude Grumberg (Nous avons travaillé sur la mise en scène de l’Atelier le lendemain), Bernard-Marie Koltès qui utilisa un fait divers dans Roberto Zucco

Enfin Valère Novarina,  sorte d’OVNI qui travaille sur le rythme et le son , Jean-Luc Lagarce qui « est une illustration parfaite de ce que peut être le silence au théâtre » (C.D.) et Wajdi Mouawad, d’origine libanaise et installé au Québec  (nous avons travaillé sur la mise scène d’Incendies le lendemain) ; ce dernier est un l’Auteur fétiche de Christine Deroin et elle a su nous communiquer son enthousiasme !

stagesthéâtre2013 005


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 2 =

Commentaire sur “L’éloge du théâtre: acte I